Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

5 blogs consacrés à la musique indépendante en Chine

(Sauf mention contraire, les liens pointent vers des contenus en anglais.)

Malgré la sévère censure qui sévit en Chine, des musiciens chinois émergents travaillent en dehors des médias sous contrôle du gouvernement et s'emploient à faire entendre une voix indépendante sur la scène musicale chinoise.

Voici les cinq principaux blogs musicaux pour vous permettre de comprendre un peu mieux cette scène musicale indépendante.

China Music Radar

Conduit par la société de promotion Split Works [en chinois], située à Pékin et à Shangai, le blog China Music Radar est consacré à la scène musicale chinoise et à ses tendances, des musiciens indépendants aux artistes bien connus. Il s'agit aussi d'une ressource fournissant les dernières informations sur l'industrie musicale chinoise. Fin 2013, Radar écrivait : 

En 2013, les concerts (par leur nombre s'entend, et non dans les salles) étaient pleins à craquer, que ce soit dans les stades des grandes villes ou dans le plus petit bar de quartier (petit mais spacieux). D'anciens et de nouveaux festivals se sont tenus dans tout le pays, tandis que de nouveaux services de diffusion en direct (“streaming”) de [grands groupes de médias présents sur internet] Baidu, Tencent et Xiami [en chinois] (racheté par le groupe Alibaba) sont apparus comme des alternatives viables pour les auditeurs.

Pangbianr

Signifiant littéralement “à l'écart”, Pangbianr est une plateforme bilingue [en chinois et en anglais] explorant les procédés pour faire de la musique en Chine, et se donnant pour mission de promouvoir la musique indépendante chinoise et de créer des liens entre musiciens et artistes, qu'ils soient chinois ou d'ailleurs. Le blog présente la musique émergente à Pékin et dans d'autres régions de Chine via la diffusion de titres, de vidéos, de chroniques musicales et d'entretiens avec des musiciens chinois indépendants.

Logo du blog musical Pangbianr, significant "à l'écart", "à part"

Logo du blog musical Pangbianr, significant “à l'écart”, “à part”

A la différence des autres blogs, Pangbianr organise aussi des événements musicaux, des scénarios et des discussions dans plusieurs salles de concert et des galeries d'art autour de Pékin. Ils travaillent aussi avec les musiciens pour diffuser leurs CD, DVD et livres.

Beijingdaze

Beijingdaze représente une autre source importante sur la musique indépendante en Chine, comprenant des chroniques régulières de CD et de concerts. Le blogueur a pris soin de traduire certaines paroles du chinois en anglais,  l'un des services les plus appréciés de ce blog.

MOGO [en chinois]

MOGO est une plateforme de vidéos en ligne consacrée aux jeunes musiciens et artistes chinois émergents. Elle propose des entretiens avec des musiciens indépendants et des artistes.

Wu Jie [en chinois]

Créé en mars 2009, Wu Jie est un réseau musical complet consacré à la musique de Chine et d'ailleurs.

Ayant pour mission de promouvoir aussi bien “les voix souvent méconnues et moins connues que celles des artistes célèbres“, le site partage des informations musicales, des critiques de CD, des vidéos, des podcasts et des entretiens avec des musiciens indépendants. Il se révèle aussi une source précieuse d'informations pour la jeunesse chinoise désireuse d'en savoir davantage sur les musiciens et la musique occidentale. 

2 commentaires

  • […] En 2013, les concerts (par leur nombre s'entend, et non dans les salles) étaient pleins à craquer, que ce soit dans les stades des grandes villes ou dans le plus petit bar de quartier (petit mais spacieux). D'anciens et de nouveaux festivals se sont tenus dans tout le pays, tandis que de nouveaux services de diffusion en direct (“streaming”) de [grands groupes de médias présents sur internet] Baidu, Tencent et Xiami [en chinois] (racheté par le groupe Alibaba) sont apparus comme des alternatives viables pour les auditeurs.  […]

  • […] Malgré la censure, un groupe de musiciens indépendants chinois s'emploient, sur différents supports, à faire entendre et connaitre la musique indépendante de leur pays.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.