Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mauritanie: Jusqu’à quand l’impunité sur les délits d’esclavage?

Une marche soutenue par plusieurs organisations de la société civile mauritanienne et des partis politiques, a eu lieu mardi 29 avril 2014 à Nouakchott, sur initiative des Haratines, les descendants d'esclaves pour réclamer plus de droits et l'application des lois. Cette marche avait pour but de marquer le premier anniversaire du Manifeste des Haratines. Le site adrar-info.net publie un reportage photo de la marche et présente quelques slogans qui figuraient sur les banderoles que les manifestants arboraient:

Mardi 29 avril, des milliers de mauritaniens ont répondu à la marche organisée par les initiateur du « Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines ». La marche a débuté au niveau de lanouvelle maison des jeunes de Nouakchottvers 18 heures. Point d’arrivée : la mosquée Ibn Abbas.
« La terre appartient à celui qui la travaille », « non à l’exclusion continue…», «Jusqu’à quand l’impunité des coupables de délit d’esclavage », « Nous voulons une enquête quantitative et qualitative sur le phénomène de l’esclavage » étaient entre autres slogans, brandis par les manifestants qui arboraient aussi le drapeau national. 

2 commentaires

  • […] Une marche soutenue par plusieurs organisations de la société civile mauritanienne et des partis politiques, a eu lieu mardi 29 avril 2014 à Nouakchott, sur initiative des Haratines, les descendants d'esclaves pour réclamer plus de droits et l'application des lois. Cette marche avait pour but de marquer le premier anniversaire…  […]

  • […] by Abdoulaye Bah · Translated by Rakotomalala · View original post [fr] · comments (0) Donate · Share: facebook · twitter · googleplus […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.