Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Madagascar : Des clarifications demandées sur la vente des terres à Microsoft et au zoo de Zurich

Dans une lettre ouverte adressée au nouveau Président malgache, Hery Rajaonarimampianina aux élus, aux décideurs et à tous les malgaches soucieux de l'avenir des terres malgaches, le Collectif des terres malgaches, exige dans sa dernière newsletter des clarifications sur plusieurs aspects de la cession du patrimoine foncier et forestier du pays:

A ce titre, en plus d’une information complète sur l’état des lieux des ventes et locations de terres déjà réalisées ou en cours, nous demandons une clarification de la part des autorités sur deux cas :

  • le contenu détaillé de contrats de location-gérance de biens de l’Etat qui soulève de nombreuses questions : Les plantations de canne à sucre et usines ont été confiées en location-gérance à la société chinoise Compagnie Nationale d’Importation et d’Exportation des Equipements Complets de Chine (COMPLANT) dans plusieurs régions depuis plusieurs années (17), notamment dans le Nord-Ouest à Ambilobe : qui sont les propriétaires actuels des terres ? Quelles sont les clauses des contrats passés dans chacun des sites de plantation de cannes à sucre et usines ?
  • La vente par le gouvernement malgache de crédit-carbone des forêts protégées du Makira dans le Nord-Est à la société américaine Microsoft et au zoo de Zurich a été annoncée dans la presse en février 2014 (18) : le montage financier et le régime foncier sous lequel ces 320 000 ha de forêts ont été cédés méritent davantage de clarification pour l’ensemble des citoyens. Ce système de « vente de carbone », un aspect des paiements des services environnementaux « visant à rémunérer les réductions d’émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts » – REDD – ainsi que son application concrète, nécessitent un suivi et des études approfondies pour démontrer à l’opinion publique qu’il s’agit bien d’une « chance » et d’une « aubaine » pour les Malgaches car de nombreux éléments restent imprécis et non maîtrisés, selon les spécialistes dans le domaine (19). En particulier, comment sera comptabilisé le carbone, comment seront répartis les revenus du carbone et comment sera effectuée concrètement la gestion de la part prévue pour les communautés locales vivant aux alentours des aires protégées pour qui les zones et les ressources forestières seront désormais inaccessibles ? 

3 commentaires

  • […] Dans une lettre ouverte adressée au nouveau Président malgache, Hery Rajaonarimampianina aux élus, aux décideurs et à tous les malgaches soucieux de l'avenir des terres malgaches, le Collectif des terres malgaches, …  […]

  • […] Dans une lettre ouverte adressée au nouveau Président malgache, Hery Rajaonarimampianina aux élus, aux décideurs et à tous les malgaches soucieux de l'avenir des terres malgaches, le Collectif des terres malgaches, exige dans sa dernière newsletter des clarifications sur plusieurs aspects de la cession du patrimoine foncier et forestier du pays: …  […]

  • Le carbone est un service marketing, personne ne peut vendre du carbone de forêts, les seuls à en vendre sont les ONG menteuses qui détournent les subventions publiques et n’arrivent jamais à produire de stockage carbone.

    C’est bien que Microsoft et le ZooZurich se passent des ONG, les services de protection seront achetés sans (minimum impérialiste) doute localement sans ces vendus d’ONG.

    conservation.org est un bon indicateur de ce qui se passe autour de la déforestation, c’est une arnaque du charityBusiness, alors que les entreprises prennent en main ces prestations, c’est super, point.

    Les Malgaches gagneront des forêts préservées, rien de plus valorisant pour l’avenir du pays.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.