Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Discussions autour des ordinateurs portables boliviens Quipus

Quipus

Photo d’un quipus, partagée par Phil Dokas sur Flickr (licence CC BY-NC-SA 2.0).

Le gouvernement bolivien a annoncé récemment la mise en place d’un nouveau programme dans le cadre duquel les élèves de dernière année d’enseignement secondaire auront accès à un nouvel ordinateur portable. Cette machine, baptisée Quipus, est assemblée à El Alto, une ville située dans la banlieue de La Paz. Ce mot quechua désigne un système d’écriture des nombres sous forme de séries de cordelettes sur lesquelles les Incas faisaient des nœuds.

Fernando Balderrama, blogueur et développeur, salue l’initiative et souligne les avantages d’offrir un accès à la technologie à un plus grand nombre de secteurs de la société. Sur son blog, il compare le coût des ordinateurs assemblés à El Alto et de ceux vendus dans les magasins spécialisés. Toutefois, il s’étonne du fait que des logiciels propriétaires soient préinstallés sur ces ordinateurs [ES] :

Supuestamente el Gobierno promueve el uso de software libre, y buscan que Bolivia tenga soberanía tecnológica en base al software libre. Pero parece que esto es solamente en palabras, ya que los hechos dicen otra cosa. Las laptops quipus ensambladas en Bolivia vienen con Windows, el cual además de ser software privativo, encarece el costo final por el pago de licencias que deben hacer a Microsoft.

Le gouvernement est censé promouvoir l’utilisation de logiciels libres et viser la souveraineté technologique par l’utilisation de ceux-ci. Cependant, il semblerait que ce ne soit que des paroles en l’air. Les faits transmettent un message tout à fait différent. Les ordinateurs Quipus assemblés en Bolivie sont fournis avec Windows. Outre le simple fait qu’il s’agisse d’un logiciel propriétaire, cela augmente le coût final car les licences d’utilisation de Windows sont payantes.

Dans la section consacrée aux commentaires, Sergio Bowles, directeur général de Quipus, clarifie la situation et explique qu’il sera possible d’installer plusieurs systèmes d’exploitation (Windows et Linux) sur les ordinateurs portables. D’autres personnes ne semblent pas convaincues et rejettent l’argument selon lequel les étudiants doivent apprendre à manier Windows car une grande partie du monde des affaires et académique utilise toujours ce système d’exploitation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.