Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arménie : L'armée sommée d'agir après la diffusion sur internet d'une vidéo de bizutage

Une vidéo montrant ce qui apparaît être de toute évidence une scène d'intimidation perpétrée parmi les troupes stationnées au Nagorno Karabakh, un territoire séparatiste contesté à l'intérieur de l'Azerbaïdjan et à population majoritairement arménienne, continue à circuler en ligne.
Le film sur YouTube avait d'abord été retiré avant d'être de nouveau repris sur d'autres sites de partage de vidéos en ligne tel que Daily Motion. Bien que le bizutage et les décès hors combat dans l'armée arménienne ne soient pas un fait nouveau, la diffusion de cette vidéo intervenait à un moment particulièrement sensible après une série de morts au sein de l'armée au début de l'été. Le blog Unzipped a commenté cette diffusion sur internet, faisant part de ses inquiétudes, et appelant à une enquête de toute urgence [liens en anglais].

Cette vidéo a été mise en ligne sur Youtube aujourd'hui et commence à circuler su Facebook. Intitulée (en arménien) Բանակի իրական դեմքը’ “Le vrai visage de l'armée”, elle montre une scène d'intimidation et de violence physique au sein de l'armée arménienne. Aucune source sur la vidéo n'est disponible : on ne connaît ni le lieu ni la date de celle-ci. Je peux seulement avancer qu'elle a été réalisée à l'aide d'un téléphone mobile.

Le ministère de la Défense arménien a d'abord essayé de minimiser l'affaire en suggérant même que la vidéo avait été fabriquée. Certains, et particulièrement des Arméniens vivant à l'étranger, ont aussi déclaré que sa diffusion allait à l'encontre des intérêts du pays.Le blog Martuni or Bust a non seulement encouragé la diffusion de cette vidéo mais vivement exprimé son désaccord.

Y aura-t-il des gens ou des organisations au sein de la Diaspora pour évoquer ces abus et le mauvais encadrement au sein de l'armée avec des représentants politiques à Erevan? Pourraient-ils exiger de l'officier sadique présent sur cette vidéo d'être présenté devant une cour martiale pour avoir humilié ces jeunes soldats arméniens ? Après tout, si ceci a lieu à très grande échelle dans le pays, ça revient à remettre en cause la sécurité nationale à laquelle vous aspirez. Réveillez vous ! Demain, il sera trop tard !

Cependant, sur le blog Unzipped, Ara Manoogian, l'auteur également de Martuni or Bust, a rapporté qu'au lieu d'être suivi dans son appel, des menaces de mort avaient été proférées à son égard. Il rapporte néanmoins que le ministère de la Défense arménien a promis de retrouver les auteurs de cet acte.
Néanmoins, comme le sous-entend Unzipped dans un deuxième billet,  ce n'est qu'une fois dans l'impossibilité d'empêcher la diffusion de la vidéo qu'ils commencèrent à vraiment s'inquiéter.

Lorsque nous avons diffusé la vidéo pour la première fois, ils ont d'abord dit qu'elle avait été fabriquée sans avoir même mené une enquête préliminaire. Dans son premier communiqué le ministère de la Défense annonçait même qu'il y aurait des mesures prises contre les auteurs de la vidéo tout en échouant dans leurs vaines tentatives de faire disparaître totalement les images sur internet.

S'exprimant devant le Parlement, le ministre de la Défense Seyran Ohanyan a qualifié la vidéo de “désinformation”. “C'est une désinformation sur notre armée et je ne crois pas que ce qui est montré dans cette vidéo ait vraiment eu lieu”, avait-il annoncé. Des cercles soi-disant patriotiques ont immédiatement pointé du doigt l'”ennemi”.

Toutefois, quelques heures après le communiqué du Ministère, le soldat sadique mis en cause avait été identifié et incarcéré. Et nous avons eu la confirmation officielle de l'authenticité de la vidéo.

Comme Unzipped en a informé ses lecteurs, un officier a été mis aux arrêts et fait l'objet d'une enquête.

Tandis que les développements actuels peuvent être considérés comme une victoire pour les militants en ligne qui ont été les premiers à faire connaître et diffuser la vidéo, cela n'en deviendra vraiment une pour nous tous, y compris le MoD, que si les dirigeants arméniens s'attellent aux vastes problèmes de corruption et de mauvais traitements dans l'armée et enclenchent des réformes radicales pour garantir que de tels étalages de sadisme ainsi que les “suicides” et morts hors des combats soient empêchés et traités. Dans le monde d'Internet, couvrir les faits est un concept dépassé.

Martuni or Bust continue à informer ses lecteurs des suites de l'affaire sur http://aramanoogian.blogspot.com.

Photo: Graffiti à Erevan, en Arménie, de Garik Engibaryan et Adgar Amoroyan dénonçant les suicides, les morts hors-combat et les bizutages dans l'armée arménienne, via Unzipped.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.