Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Blogueur de la semaine : Oumar Dembélé

Rising Voices Cet article est publié sur Rising Voices, un site de Global Voices dédié à la formation aux blogs et médias personnels dans des lieux ou pays où il est difficile d'y avoir accès. Tous les billets

Après Yaya Coulibaly, Rising Voices présente Oumar Dembélé, un instituteur à l'école publique de Zambougou, située au village de Cinzana-Gare, dans la région de Ségou au Mali. Oumar fait aussi partie du Projet Ségou Villages Connection, soutenu par Rising Voices et qui a démarré en 2011 [en anglais]. Etre enseignant est un avantage pour Oumar, puisqu'il est habitué à communiquer avec ses élèves et leurs familles, des compétences qu'il utilise notamment, en l'occurence, avec les villageois. Il collecte leurs récits pour les envoyer par SMS au chef de file du projet, Boukary Konaté, qui les publie sur le blog Ségou Infos. A côté de son emploi et des formations informatiques, il aime faire du sport et lire. Il veut aussi rester actif, et occupe les vacances scolaires à travailler aux champs.

Dans cet entretien par courriel, Oumar, qui tweete sur @D1Oumar, nous parle de ses centres d'intérêt, de sa tournée avec le projet, et des effets positifs de la formation.

Oumar Dembélé – représentant de Ségou Village à Zambougo

Rising Voices: Parle-nous de ton parcours avec l'équipe de Ségou Infos : comment as tu intégré l’équipe, quel est ton rôle dans le projet ?

Oumar Dembélé: J’ai intégré l’équipe grâce à monsieur BoukaryKonaté l’auteur de @Fasokan lors de son voyage à Cinzana-Gare [en anglais]. Il m’a proposé ce projet qui consistait d’abord à envoyer des informations par SMS ensuite nous avons suivi une formation à internet à Dioro [en anglais]. J’ai adhéré à ce projet parce que j’ai constaté que l’on parle moins de ce qui se passe dans les localités rurales. Les médias ignorent souvent les réalités du monde rural.

RV: De quelle manière collectes-tu l'information ? Les gens la donnent-ils volontiers ?

OD: Le contact avec les gens ne m’a pas posé problème pour le moment parce que l’enseignant est un pédagogue, je sais comment aborder les gens.

RV: Tu es enseignant dans une école… a quel point estime-tu que ta carrière bénéficie de la formation que tu as reçue ? Et comment penses-tu y pouvoir faire bénéficier tes élèves et collègues ?

OD : Evidemment je me pose souvent la même question. Nous entreprenons souvent des bonnes initiatives mais les moyens nous manquent pour pouvoir les réaliser. Je suis très engagé malgré mes moyens et j’ai deux collègues qui sont très engagés aussi. Je pense que nos objectifs seront atteints avec l’engagement et la collaboration de tout un chacun.

RV: Ségou infos est né du quasi manque de contact ou de communication au Mali notamment entre les villes (surtout Bamako) et les communautés rurales du pays, comment à ton avis, cette initiative peut-elle être améliorée et développée et avoir une plus grande envergure ?

OD: Selon moi cette initiative ne peut être améliorée et développée que par la multiplication des efforts en accédant à des matériels qui nous permettront de publier les images et les infos a travers l’internet. Je dis image parce que souvent les images donnent beaucoup de détails… Le but de cette initiative est de lier le monde rural à l’actualité et d’avoir la même considération sur tous les plans. Si tous les participants jouent pleinement leurs rôles Ségou info aura une grande envergure.

RV: Pourrais -tu en quelques lignes nous décrire la vie à Ségou ?

OD: Ségou est une ville historique avec des grands héros tels que Binton Coulibali, N’Golo Diarra, Da Monzon Diarra, etc. C’est une ville composée de Bambara, de Bozo, de Sarakolé, de Peulh et d’autres ethnies. L’agriculture, l’élevage, la pêche et le commerce sont les activités menées. L’activité dominante est l’agriculture.

Au marché dans la région de Ségou – Photo du blog Ségou Infos.

RV: Un dernier mot aux lecteurs de Global Voices qui sont des 4 coins du monde… ?

OD: D’abord je salue monsieur Boukary Konaté qui m’a proposé cette initiative. Je demande aux lecteurs de Global Voices de venir visiter Ségou pour connaître plein de choses dont on ne parle pas. Merci a toutes et à tous.

Joueurs de tamtam. Photo Ségou Infos

Merci à Thalia pour la communication des propos recueillis en français

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues