Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cambodge : Digital Divide Data, une entreprise sociale pour les jeunes défavorisés

(Tous les liens sont en anglais) Il y a douze ans, Jeremy Hockenstein a quitté les Etats-Unis pour le Cambodge, où il a été choqué par tant de pauvreté. Il a vu de nombreuses possibilités pour la population jeune de ce pays de l'Asie du Sud. Jeremy a alors pensé que l'anglais et l'informatique pouvaient stimuler les jeunes chômeurs qui sauraient se démarquer.

Inspiré par le succès de l'externalisation des TI en Inde, Jeremy a co-fondé Digital Divide Data en 2001 par la mise en place de centres  de saisies de données au Cambodge, destinés aux jeunes issus des segments les plus pauvres de la population. DDD donne des opportunités aux orphelins, migrants ruraux, handicapés et c'est pour cette raison qu'il diffère des autres entreprises.

Au fil des années, Digital Divide Data s'est imposé en tant qu'entreprise sociale a but non lucratif sur la scène internationale. Digital Divide Data traite la saisie des données, la conversion XML ainsi que les besoins d'archivage numérique des maisons d'édition, des librairies, des services d'hébergement de contenus, des chercheurs universitaires et des hommes d'affaires dans le monde entier. Depuis leurs bureaux au Cambodge, Laos et Kenya, DDD et ses quelques centaines d'employés offrent désormais leurs services à des clients provenant des Etats-Unis et de l'Europe Occidentale et ont formé plus de 1 800 individus jusqu'à présent.

Pour une durée allant de trois à huit mois, le programme DDD forme de nouveaux candidats à développer leurs compétences élémentaires en informatique et en anglais. Ceux qui réussissent à finir la formation avec de bons résultats deviennent ensuite éligibles pour rejoindre l'organisation. Afin de correspondre aux exigences de DDD, les heureux élus doivent non seulement remplir les fonctions de technicien, mais également être passionné par la portée sociale de l'organisation. Ils peuvent ensuite travailler sur des projets réels en tant qu'employés, six heures par jour, et poursuivre un cursus pendant trois-quatre ans. Voici un schéma du fonctionnement de DDD :

Chenda Chhay faisait partie du premier groupe d'opérateurs de gestion des données à DDD. Elle nous raconte son expérience :

J'ignore où je serai dans quelques années – à préparer un diplôme d'études supérieures à l'étranger, à commencer à externaliser mes activités de comptabilité, ou à travailler au développement de mon pays. Tout ce que je sais, c'est que je m'engage dans ce que je fais à présent et je remercie Dieu que des personnes soutiennent DDD et m'ont donné la chance de réaliser mon rêve.

Bun Sokha a débuté en tant que garde dans les locaux de DDD à Phnom Penh, au Cambodge, en juin 2007. Au fil du temps, il a été promu au titre d'opérateur, il affirme que :

DDD is not only the place that gives a good opportunity to disadvantaged group of people but also a warm place to be.

DDD n'est pas seulement un lieu qui offre de bonnes opportunités aux populations désavantagées mais c'est également un lieu très agréable où se trouver.

Jeremy Hockenstein raconte dans une interview que l'un des principaux défis que rencontre DDD est le manque de capital humain pour mener à bien ses opérations. Il doit donc lui-même développer et enrichir son expérience administrative.

La vidéo suivante explique le fonctionnement de Digital Divide Data:

DDD s'est classé  à la 28e place du Global 100 index regroupant les 100 meilleures ONG dans le monde.

Grâce à un modèle autonome et non lucratif qui réinvestit les revenus dans l'entreprise, Digital Divide Data a un impact considérable – les “diplômés” gagnent jusqu'à quatre fois le salaire moyen local, tandis que l'organisation est actuellement l'employeur technologique le plus important au Cambodge et au Laos.

Si vous voulez en savoir plus sur DDD, veuillez consulter la page média.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.