Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Zambie : Le patron chinois d'une mine de charbon assassiné durant une grève

[Liens en anglais] C'est une histoire qui a fait le tour de la planète, du New York Times à l'édition numérique du China Times : la mort tragique d'un contre-maître chinois dans une mine de charbon du sud de la Zambie occupée par des travailleurs en grève qui exigaient l'application d'un salaire minimum que le gouvernement zambien a récemment annoncé.

La mine de Collum Coal dans la vallée de Gwembe dans la région de Sinazongwe fait souvent les gros titres. En octobre 2010, deux superviseurs chinois auraient tiré sur les travailleurs qui protestaient et en avaient blessés 11. Les deux superviseurs ont été arrêtés et accusés de manière adéquate, mais l'affaire a été classée par les tribunaux avec un non-lieu.

Riot survivor explains what happened to Ambassador Zhou. Picture courtesy of Zambian Watchdog.

Un blessé durant les manifestations explique ce qui s'est passé à l'ambassadeur chinois Zhou. Photo de zambianwatchdog.com.

La mine a également eu des problèmes avec des responsables gouvernementaux dans le passé. En 2010, Elie Muchima, alors ministre de la Province Sud, avait décrit le sort des travailleurs comme “triste”, disant qu'ils recevaient des salaires d'esclaves et travaillaient dans des conditions dangereuses alors que les travailleurs y gagnaient entre 57 000 et 500 000 kwacha zambiens (entre  15 et  100 US$) par mois.

En 2006, un autre ministre provincial, Alice Simango, avait ouvertement pleuré au cours d'une visite de la mine après avoir vu des mineurs  sortant à demi-nus et pieds nus d'une galerie. Mme Simango, qui avait été bloquée à l'entrée de la mine par les Chinois, avait recommandé plus tard qu'elle soit fermée afin d'épargner des vies humaines.

Le dernier incident en date, qui a provoqué la mort d'un superviseur chinois, a suscité beaucoup de réactions des internautes sur différentes plates-formes zambiennes, allant du blâme envers le gouvernement pour la manière inattendue d'annoncer le salaire minimum au blâme des Chinois pour exploiter les travailleurs.

Sur l'un des articles traitant de l'incident sur Zambian Watchdog (le chien de garde zambien), l'intervenant rocktree a blâmé les Chinois :

CHINOIS COMPORTEZ-VOUS COMME IL FAUT COMME NOUS RESPECTER, AINSI NOUS VOUS RESPECTERONS. DONNEZ-LEUR DES UNIFORMES ADÉQUATS LORSQUE VOUS LES EMPLOYEZ , ACCORDEZ-LEUR DES PAUSES POUR LE THÉ. PAYEZ-LEUR LES SALAIRES CONVENUS AU MOMENT DE LEUR RECRUTEMENT ET PAYEZ-LES PONCTUELLEMENT LE JOUR DE PAIE. NOUS AVONS BESOIN DE RESPECT NE CROYEZ PAS QUE NOUS SOYONS DES ESCLAVES. QU'EST-CE QUI EST ARRIVÉ AUX CHINOIS QUI ONT TIRE SUR DES ZAMB[IENS] IL Y A 2 ANS? SOYEZ JUSTES ET RÉFLÉCHISSEZ. VOUS GAGNEZ DE L'ARGENT EN ZAMBIE ALORS QUE LES ZAMBIENS NE GAGNENT QUE DES MIETTES . HONTE A VOUS!

Kwathu avait un point de vue différent :

Les travailleurs zambiens exagèrent, mais je ne les [blâme] pas, c'est à cause des promesses du PF [Front patriotique] (fr). Il ne s'agit pas des Chinois, de nombreuses entreprises zambiennes sous-paient leurs travailleurs, insulter donc les Chinois comme le font certains blogueurs n'est pas correct.

Rappelez-vous des avantages que la Zambie tire de ces investissements non seulement par le biais des emplois, mais les taxes que le gvt utilise pour le développement de la nation. Les Chinois peuvent sembler si mauvais aujourd'hui parce qu'ils sont ici et ils ont déjà investi des milliards de dollars. Où sont les meilleurs investisseurs, les anglo-américains nous ont quittés quand nous avions le plus besoin d'eux, mais maintenant, de loin, ils promettent de meilleures conditions pour les travailleurs. Laissez-nous apprécier les Chinois, ce qu'ils font est bon pour le pays.

Le président de l'ancien parti au pouvoir, le Dr Nevers Mumba, a accusé le gouvernement du PF de meurtre :

De nombreux Zambiens, y compris le MMD [Movement for Multi-Party Democracy] (Mouvement pour la démocratie multipartite) estiment que le gouvernement du PF a créé un environnement très volatile entre employeurs et employés.

Le gouvernement n'a pas tardé à garantir aux investisseurs que l'environnement était encore propice mais il a exhorté les travailleurs et les employeurs du pays à adopter le dialogue dans la résolution de leurs différends.

Un lecteur qui se fait appeler “Taliban” a commenté la position du gouvernement :

pas besoin d'arrêter quelqu'un .. ces gars [les Chinois] commettent tellement d'abus … soutenons nos compatriotes zambiens .. viva!

Un lecteur qui se fait appeler Donchi Kubambila a écrit :

Ne blâmons pas le gouvernement dans ce cas, le problème est que les travailleurs n'ont pas écouté l'honorable Shamenda [le ministre du Travail]. Le ministre n'a jamais inclus les travailleurs syndiqués quand il a présenté le salaire minimum.

Sur Twitter, la question a suscité également des tweets :

@hofrench: Le décès du patron chinois a eu lieu #Zambia à la mine troublée de Collum, où des Chinois avaient tiré sur des africains il y a 2 ans.

Un certain nombre de tweets ont annoncé l'arrestation d'un mineur après le meurtre :

@SolidTrader: AIM ENERGY NEWS La police zambienne a accusé un mineur du meurtre du superviseur chinois http://dlvr.it/1yrBNZ

Le satiriste populaire zambien Roy Clarke à travers sa colonne, Kalaki's Korner, est aussi intervenu dans la controverse par la satire :

Cartoon accompanying the Kalaki's Korner post.

Le dessin qui accompagne le billet de Kalaki's Korner. Utilisée avec l'aimable autorisation de kalakikorner.blogspot.co.uk

Alors que l'image de notre antique poste de télé Supersonic devenait moins floue, on nous a présenté deux rangs d'hommes, se faisant face lors d'une confrontation. Au premier plan, un rang de soldats, fusils à la main, visaient un rang  de travailleurs minces et affamés, en haillons. Derrière eux, l'entrée obscure et vilaine d'une mine, juste assez grande pour faire passer une petite ligne de chemin de fer menant vers dans les profondeurs de l'enfer. Au-dessus de l'entrée de la mine était écrit Mine Coloniale.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.