Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Iran, Israël : “Pas prêts à mourir dans votre guerre”

[Les liens de ce billet renvoient vers des pages en anglais.]

Si l'on en croit les médias traditionnels, il semblerait que la guerre soit sur le point d’éclater entre l’Iran et Israël. Les politiciens israéliens réitèrent leurs menaces d’attaquer les  installations nucléaires iraniennes et Téhéran débite les mêmes slogans usés prédisant qu’Israël « va disparaître de la carte »

Pourtant, en réponse à cette haine, les partisans de la paix donnent de la voix dans chaque camp.

Récemment, les Israéliens ont manifesté pour la paix à Tel Aviv et mis à profit Internet pour crier « Non à la guerre ».

"So once again, load and clear, we are saying NO to this war." From the Israeli-Loves-Iran Facebook campaign.

« Une fois encore, nous disons NON à la guerre. Image tirée de la page Facebook dédiée à la campagne Israeli-Loves-Iran.

Les défenseurs de la paix sont toujours plus nombreux à rejoindre la page Facebook créée le 19 mars 2012 par l’Israélien Pushpin Mehina (aka Ronny) dont le message est « Les Israéliens vous aiment et ne bombarderont pas votre pays ». La page comptabilise déjà plus de 70 000 « J’aime ». Le même jour, des Iraniens ont créé la page « Depuis l’Iran, pour la paix et la démocratie », menant campagne pour dire aux Israéliens « Nous sommes vos amis ».

Les deux campagnes ont uni leur voix, lorsque la page iranienne a republié le message suivant de la page Facebook israélienne :

Nous sommes des millions qui vont souffrir. A être recrutés, devoir combattre, y laisser nos vies et celles de nos proches. Nous, parents de Tel Aviv et de Téhéran, devrons courir nous mettre à l’abri avec nos enfants et prier pour que les missiles ne nous atteignent pas. Mais ils tomberont et feront des victimes. Ces derniers jours, la rumeur de la guerre gronde plus fort. Alors, une fois encore, nous disons NON à la guerre. Au peuple iranien : nous vous aimons.

Mercredi 16 août, plus de 400 personnes, dont des professeurs d'université et des défenseurs des droits de l'homme, ont signé une pétition en ligne appelant les pilotes israéliens à se refuser à bombarder l’Iran s'ils en recevaient l’ordre.

Voici un extrait du texte de la pétition en ligne :

Nous considérons que la décision d’attaquer l’Iran serait un mauvais pari qui entraînerait de graves dangers pour l’État d’Israël et ne résoudrait pas le problème de base. Comme nous l’avons déjà mentionné, même si les opérations devaient être couronnées de succès, cela ne permettrait pas d’arrêter le programme nucléaire iranien, seulement de le retarder. Un retard temporaire pour lequel nous tous payerions un prix exorbitant, un prix effroyable. Vous, pilotes de l'armée, plus que quiconque, avez entre vos mains la possibilité d'éviter ce désastre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues