Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Les manifestants disent « Basta ! » au gouvernement

[Tous les liens de ce billet renvoient à des pages en espagnol, sauf mention contraire]

Le 13 septembre 2012, plusieurs marches et cacerolazos [fr] se sont tenues à travers l’Argentine pour protester contre les nouvelles politiques déployées par le gouvernement de Cristina Kirchner. La mobilisation s’est faite via les réseaux sociaux, où les internautes réclamaient la justice, la liberté, la sécurité en s’indignant contre l’inflation et le blocage du change.

La page Facebook Yo no voté a la Kretina y Ud? [« Je n‘ai pas voté la Crétine, et vous ?] a partagé l’appel à manifester, puis a publié des photos des manifestations organisées dans différentes villes. La page web El Cipayo propose aussi des vidéos et des photos des mobilisations.

Sur YouTube, Yamil Santoro a partagé une vidéo intitulée Bare Argentina [« L’Argentine mise à nue »] où il se déshabille en expliquant aux spectateurs pourquoi ils doivent prendre part aux manifestations du 13 septembre. La vidéo se termine avec cette phrase :

Ne les laisse pas te voler ton futur, ne les laisse pas continuer à te voler ta liberté. Résiste, tu peux le faire. 

La page Facebook El anti K communiquait le message suivant :

Aujourd’hui, 13 septembre, nous manifestons sur la Plaza de Mayo et à travers tout le pays. Les points de rendez-vous sont présentés dans la convocation et vous pouvez communiquer avec les personnes qui participent à cet événement dans votre province. Gagner une élection n’autorise pas à commettre des délits ou masquer l’inflation et l’insécurité. Ce gouvernement doit savoir que nous avons tous le droit de nous faire entendre. Si vous souhaitez partager des informations avec nous aujourd’hui, vous pouvez nous envoyer des sms au 15-6-808-9938. Montrons-leur que nous n’avons pas peur  !

Manifestation dans la ville de Rosario – Image partagée sur Twitter par @meindol

Les Argentins ont publié des tweets concernant les différentes manifestations organisées dans le pays. Antonio Ledesma (@agrledes) commentait depuis Rosario :

@agrledes : À Rosario, la population est venue en masse au rendez-vous fixé au monument du drapeau.

 

@carteraspalermo partageait son émotion :

@carteraspalermo : Je suis très émue de voir des gens qui travaillent 10 h par jour, qui luttent, unis, sur la Plaza de Mayo !

 

Durant les manifestations, le mot-clic #SanJuan s’est placé parmi les plus utilisés à niveau régional, car la présidente Cristina Kirchner inaugurait des infrastructures industrielles dans cette province. L’agence de presse Telam a publié une partie de son discours :

« La nervosité ne va pas me gagner et ils ne me rendront pas nerveuse », a-t-elle dit, soulignant que Néstor Kirchner « était décédé debout, comme un arbre, et avait donné des fruits : vous, qui êtes debout ! ». 

 

Une phrase qui a fait réagir Javier (@Avetuitera) :

@AveTuitera : Depuis San Juan… Kristina : la nervosité ne va pas me gagner… Encore une phrase traduisant son arrogance… ASSEZ !

Au cours de la soirée, Diego Sívori (@Diegosivori) remettait les pendules à l’heure :

@Diegosivori : Il y a une année, 54 % de la population a soutenu Cristina. Que ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat électoral et démocratique attendent les prochaines élections.

 

Lors des manifestations, les autres mots-clic populaires étaient : #cacerolazo, #Cristina et #13ASTA.

Manifestation à Buenos Aires – Image partagée par l’utilisateur Twitter @CarlaBHO

La section commentaires est fermée