Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

France: Un hiver prématuré pour le marché aux fleurs de Nice

A l'occasion de la fête de Sainte Fleur, Nice-Matin, le 29 septembre, le quotidien de la capitale de la Cote-d'Azur a publié un article intitulé “Nice: le célèbre marché aux fleurs du cours Saleya en péril“. Selon Sophie Casals, l'auteur de l'article, c'est un véritable SOS que lancent les fleuristes du cours Saleya. En plus des problèmes posés par le service de la voirie, il y a quelques tracasseries administratives.

Cet article a provoqué beaucoup de commentaires sur la toile. Pour le lecteur pinklotusinindia:

qu'elle tristesse si ce marché (presque typique bien que cher surtout en été) disparait, un lieu incontournable pour les touristes et les niçois qui aiment s'y promener, on l'a déjà amputé de la place à coté de la chapelle de la miséricorde, une grande place vide remplie de grands pots…
Il faut sauver le cours Saleya et ses petits marchands,et faire revivre une âme niçoise!!

 Adèle sur le blog du vieux Nice  pense que:

Il faut garder ce bout de paradis que représente le marché aux fleurs! Il représente l'emblème de notre belle ville partout dans le monde! On y trouve de magnifiques compositions et à prix abordables! Beaucoup de touristes retournent bien souvent chez eux avec un bouquet “Niçois”!

 

Marché aux fleurs de Nice par Chris230*** sur FlickR (License CC-2.0)

Voici brièvement l'historique du Cours Saleya selon nicetourisme.com:

Ancien parc, le cours Saleya, zone piétonne au cœur du Vieux-Nice, est devenu un lieu pittoresque et immanquable pour les niçois et les touristes.

Dans un décor ocre, rectiligne et baroque, le marché aux antiquaires le lundi et le marché aux fleurs et aux légumes les autres jours offrent un ravissement pour les yeux et un délice pour les papilles (classé parmi les 100 premiers marchés les plus pittoresques de France).
Les soirs d’été, les touristes profitent de l’agréable marché d’art et d’artisanat.

Voici un échantillon de ce qu'en pensent les touristes eux-mêmes sur le site de tripadvisor.co.uk. David_PRG85 de Prague, République tchèque, a écrit:

We've visited Cours Saleya around 8-9am, to avoid crowds and it was great. Still had the atmosphere of local city market with all the fresh fish, sausages, cheese, mushrooms, flowers, etc. You can have still warm croissant, quiche, or pain au chocolat for breakfast for a very reasonable price and eat it just across the road on the beach.

Nous avons visité le Cours Saleya autour de 8-9h, pour éviter la foule et c'était super. Elle avait encore l'atmosphère du marché citadin local avec tous les poissons frais, saucisses, fromage, champignons, fleurs, etc Vous pouvez avoir encore un croissant chaud, une quiche, ou un pain au chocolat pour le petit déjeuner pour un prix très raisonnable et le manger juste sur la plage en face au-delà de la route [la célèbre Promenade des anglais].

Cours Saleya par Dalbera sur FlickR (license CC-2.0)

Sur le même site Yung T d'Austin, Texas, a écrit:

“Great place for people watching”
This is a must do attraction in Nice. If you want to learn the local culture, and see what local folks are doing, this is the perfect place. It's the local market and it has everything from garden products to seafood, flowers, etc. Recommend mid morning for smaller crowd.

“Superbe endroit pour regarder les gens”
Il s'agit d'une attraction qu'il faut absolument voir à Nice. Si vous voulez connaitre la culture locale et voir ce que les gens locaux font, c'est l'endroit parfait. C'est le marché local et il a tout, des produits pour le jardin aux fruits de mer, aux fleurs, etc. Je recommande de le visiter au milieu de la matinée parce qu'il y a moins de monde.

Faldi a écrit:

I hardly remember such a big place like this, with so many restaurants and bars all crammed at night with so many nice people, all in the same spot. A beautiful view, reat to stroll just a bit too hot (la canicule! :-).

Je ne me souviens pas une grande place comme ça, avec tant de restaurants et de bars bondés le soir de tant de gens sympas, tous dans le même endroit. Une vue magnifique, juste un peu trop chaud pour se promener (la canicule! :-)

Ce qui provoque la colère des internautes azuréens, c'est qu'ils soupçonnent que les tracasseries administratives que les fleuristes subissent sont à l'avantage des restaurateurs avec qui ils partagent le même cours. Ils ont été nombreux à réagir sur le site nicematin.com. Voici quelques exemples:

chfjdli faisant appel aux autorités municipales, a écrit:

Il est impensable que le marché aux fleurs du Cours Saleya disparaisse. Une des vitrines de Nice après la promenade des Anglais lieux incontournables pour les touristes, ce marché doit faire l'objet de toute notre sollicitude et les pouvoirs publics doivent impérativement se pencher sur la question de la cohabitation des restaurants qui grignotent tous les jours du terrain comme je le constate en qualité de cliente de ce marché très agréable. Si les fleuristes quittent la place ce sera la fin aussi pour beaucoup de restaurants, les touristes passeront dans d'autres secteurs il n'y aura plus ce pôle d'attraction pour les inciter à venir. D'autre part les employés de la voiries doivent recevoir des instructions pour montrer un peu plus de discernement dans leurs interventions. Merci à notre Maire de bien vouloir prendre un moment pour se pencher sur ce problème très important et trouver un bon compromis.

Aristide, reconnaissant le travail pénible des fleuristes, a dit:

Parlons-en des fleuristes du cours Saleya: ils font un boulot dans des conditions de travail qui ne sont pas enviables et pourtant ils font partie du patrimoine Niçois. … Faudrait les aider, plutôt que les critiquer et les verbaliser, mais nous sommes dirigés par des personnages qui sont plus souvent à Paris ou ailleurs que dans la ville qu'ils sont censés gérer.

Bastian lui, adopte l'humour pour exprimer ses sentiments:

Place aux restaus ….De toute façon il n'y a plus de producteurs, qui ont vendu leur terrain agricole en terrain a bâtir, il n'y [en] aura plus dans quelques temps… Mais qui fera vivre ces restaurants quand les touristes iront ailleurs… au fait il faut penser à alerter les guides touristiques sur la disparition du point d'intérêt qui a fait historiquement la gloire de NICE.

Pratique, ABDULLAH, habitant le Vieux Nice, a écrit:

Les fleurs c'est fini, les romantiques disparaissent progressivement, les gens pensent uniquement à leurs estomacs, il faut de la bouffe; par conséquent le produit à la mode est le kebab, et les ingrédients qui vont avec : frites salade; produit peu cher à la portée de toutes les bourses. Il faut réserver le meilleur accueil aux futurs vendeurs de ce produit d'avenir sur Nice, car les temps changent, il faut s'adapter aux nouveautés

Ce qui fait de Nice, une ville de renommée mondiale, en plus de son climat et de sa mer, elle le doit aussi aux nombreuses attractions touristiques parmi lesquelles, les multiples activités qui se déroulent sur la Cours Saleya. Elles sont complémentaires et mériteraient d’être conservées.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.