Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Monde arabe : Pas simple, d'être un salafiste..

On les reconnait à leur longue barbe, et leur thobe (robe) : les salafistes, qui suivent une interprétation stricte de l'islam, sont la cible des plaisanteries sur Twitter, sous un nouveau hashtag : #SalafiAwkwardMoments (Moments bizarres pour un salafiste).

Depuis la chute de Ben Ali en Tunisie et Hosni Moubarak en Egypte, et le meurtre de Mouammar Kadhafi en Libye, les salafistes, qui opéraient clandestinement, sont apparus sur le devant de la scène, devant plus visibles et plus loquaces dans la vie publique. En Egypte, Hazem Abu Ismail, un leader salafiste, s'est même présenté à l'élection présidentielle, avant d'être disqualifié, quand il a été découvert que sa mère était une citoyenne américaine. En Libye et en Tunisie, les salafistes ont attaqué les ambassades américaines après la diffusion de la bande-annonce d'un film insultant pour l'islam et le prophète Mahomet.

Tandis que l'Occident se demande comment traiter avec eux, voyons sur Twitter à quel point les twittos les trouvent drôles.

Le compte parodique “That Salafi” fait beaucoup de plaisanterie sur eux. Il tweete :

@ThatSalafi: Quand vous découvrez que votre nouveau chef est une femme #SalafiAwkwardMoments

A rally for Salafist former Egyptian presidential elections candidate Hazim Abu Ismail in Cairo's Tahrir Square

Un rassemblement de soutien à l'ancien candidat à la Présidentielle Hazem Abou Ismail sur la place Tahrir au Caire  le 6 avril 2012. Photo de Jonathan Rashad sur flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

@ThatSalafi: Quand votre thobe [robe] est la plus longue du groupe #SalafiAwkwardMoments

@ThatSalafi: Quand votre fils vous demande de lui apprendre à se raser #SalafiAwkwardMoments

@ThatSalafi: Vu un juif orthodoxe avec une barbe plus longue que la mienne #SalafiAwkwardMoments

Aly Galal plaisante :

@alycature: Quand vous ne pouvez pas manger de la soupe sans tremper votre barbe dans l'assiette. #SalafiAwkwardMoments

Egyptian SuperWoman ajoute :

@Super_Egypt: quand un salafiste vous regarde avec ce regard tu-n'es-pas-assez-salafiste-pour-moi et vous demande de devenir un martyr #SalafiAwkwardMoments

1 commentaire

  • [...] les démocratisations arabes, une "nécessité stratégique", selon Hillary Clinton Monde arabe : Pas simple, d’être un salafiste.. Tribunes de la presse • "Comprendre pour pouvoir transmettre" SOCIÉTÉ • Chacun [...]


Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues