Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Ghana : Rencontre avec Agnès Chigabatia, une femme engagée

Les femmes ont déployé des efforts considérables pour avoir leurs chances dans la vie politique ghanéenne. Ghana Decides (Le Ghana Décide), un projet sans affiliation politique qui souhaite que l'électorat soit mieux informé pour des élections de 2012 libres, justes et sûres en utilisant les médias sociaux, a fait le portrait de Agnes Chigabatia candidate aux élections parlementaires.

Elle a été membre du Parlement pour la circonscription de Builsa Nord durant  la quatrième législature de la IVe République du 7 janvier 2005 au 7 janvier 2009. Elle a également été vice-ministre de la région Upper East de janvier 2005 à janvier 2009.

Le projet Ghana Decides est une initiative de Blogging Ghana, une communauté de blogueurs ghanéens.

Dans ce poste de Ghana Decides, elle explique les raisons qui l'ont incitée à prendre la décision de participer à la vie politique:

Chigabatia Agness, femme politique du Ghana. Photo courtoisie de ghanadecides.com

Elle dit d'avoir grandi dans le nord du Ghana, elle a senti la détresse des gens, surtout les jeunes et les femmes rurales qui ont besoin d'un petit coup de pouce pour faire une différence dans leurs foyers et leurs communautés. Avec les ressources à sa disposition, elle a rejoint l'association des femmes de Builsa à Accra et par un travail acharné, elle a été élue présidente de l'association en 1995. En 2002, elle a créé une filiale de l'association des femmes de Builsa à Bolgatanga, dans la région de l'Upper East. Elle a également aidé à créer la Top Ladies Association (l'Association des femmes de haut niveau) pour réunir les femmes des zones de Kasena / Nankana du nord du Ghana.

Elle retrace son parcours politique :

En 1997, après que des inondations aient détruit beaucoup de maisons dans Builsa, elle a organisé un dîner pour aider à collecter des fonds pour les victimes des inondations. Elle dit que le succès de ce projet l'a encouragée à entrer dans la politique active pour aider la population de la région Upper West. En 2000, elle a rejoint le New Patriotic Party (Nouveau Parti patriotique) (NPP) et en 2004 elle a participé aux élections parlementaires pour le siège de la circonscription du Nord de Builsa et elle l'a remporté. En 2005, elle a été nommée au Comité sur l'égalité des sexes et de l'enfance au sein du parlement et elle est devenue vice-ministre de la région de la la région d'Upper East.

En sa qualité de membre du Parlement et du Comité sur l'égalité des sexes et l'enfance, Agnes Chigabatia a joué un rôle actif dans l'adoption de la loi sur la violence domestique. Elle a obtenu des prêts à des taux avantageux par le Ministère de la condition féminine et de l'enfance pour les femmes dans sa circonscription pour des activités commerciales pour soutenir leurs familles.

Elle décrit les projets agricoles destinés à l'autonomisation des femmes dans sa circonscription:

Après avoir perdu son siège en 2009, elle n'a pas cessé de servir le peuple dans sa circonscription. Elle procède actuellement à un projet qui rassemble les femmes dans des groupes pour s'engager dans la culture à grande échelle d'arachides, de sorgho, de mil, de niébé, de riz, etc, ainsi que dans la fabrication de savon et autres activités génératrices de revenu.

Agnes Asangalisa Chigabatia est une nouvelle fois candidate pour le siège de parlementaire du Builsa du nord pour le Nouveau parti patriotique. Elle préconise fortement une industrie du karité clairement distincte de celle du cacao. Avec un secteur de la cosmétique en constante croissance au Ghana, et dans le monde, elle estime que la création d'un secteur karité séparé, qui ne soit pas éclipsé par le cacao, va générer beaucoup de revenus pour le pays et les agriculteurs.

Elle dit que son premier projet, quand elle aura prêté serment, sera d'utiliser une partie des Fonds communs des députés pour agrandir le service de pédiatrie de l'hôpital de district dans sa circonscription, qui dit-elle est trop petit pour satisfaire les besoins d'une population croissante. Selon elle, si les mères dans tous les foyers de sa circonscription étaient autonomisées, tous les ménages en tireraient des avantages et les effets d'entraînement seraient perçus dans la société dans son ensemble.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues