Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Soudan : Jalila Khamis Kuku est détenue depuis 8 mois

Le 14 mars 2012, le service national de la sûreté et des renseignements du Soudan (NISS), a enlevé au milieu de la nuit, à son domicile, une femme du nom de Jalila Khamis Kuku pour la mener en prison.  L'accès à un avocat lui a été refusé, et même le droit d'emporter des vêtements de rechange ; elle a été traînée en prison en chemise de nuit dans un pick-up par une douzaine d'agents du NISS en civil.

Originaire des monts Nouba, Kuku enseigne dans une école primaire et est militante du Mouvement populaire de libération du Nord-Soudan (SPLM-N). Elle a été arrêtée pour avoir aidé des Noubas qui fuyaient la guerre dans le sud Kordofan et les avoir recueillis dans sa propre maison. Elle a enregistré une vidéo dans laquelle elle dénonce la situation humanitaire dans les monts Nouba.

Sur les huit mois qu'elle a passés en prison, Jalila en a passé trois en cellule d'isolement. Elle fait l'objet, actuellement, d'une condamnation à mort pour infractions graves au droit pénal soudanais ; elle est inculpée notamment de conspiration contre l'État (article 51) et de porter le discrédit sur le droit constitutionnel (article 50). Les audiences de son procès continuent de se dérouler dans le secret, car ses avocats n'ont toujours pas accès aux pièces de son dossier.

Jalila Khamis Kuku

Jalila Khamis Kuku est injustement détenue par les services de sécurité du Soudan depuis la mi-mars 2012.

Le mouvement de jeunesse et de résistance non-violente « Girifna », (qui signifie « On en a marre ») appellait, sur Facebook et Twitter, à un mouvement de protestation les 8 et 9 novembre  pour condamner la détention de Jalila. Le 14 novembre marquera le huitième mois de détention de la militante.

@girifna: Les jeudi 9 et vendredi 10 novembre GIRIFNA organise la campagne de tweets pour la libération de Jalila, qui aura effectué le 14 novembre huit mois de détention sans procès #Jalila8mois.

Sur Twitter, les internautes du Soudan et du monde entier ont répondu aussitôt à l'appel et envoyé des tweets pour demander la libération de Jalila :

@AliahKhaled: #Jalila8mois #Liberté pour Jalila, une enseignante qui prend la parole pour dénoncer l'injustice dans sa région, qui se bat pour les droits de l'homme n'est pas à sa place en prison

Le tweet de Reem Shawkat, journaliste soudanais :

@ReemShawkat: Je dédie tous mes tweets aujourd'hui à Jalila Khamis, militante, mère de famille et enseignante en détention depuis le 14 mars #Soudan #Jalila8mois

Le tweet de Dailia Haj-Omer, une militante soudanaise pour les droits de l'homme :

@daloya: Jalila a dit : La vie de mes enfants devient un enfer, ils refusent de célébrer l'Aïd sans moi, c'est la deuxième fois #Jalila8mois http://tinyurl.com/bqt5lsl

De nombreux autres se sont joints à cette protestation en ligne et on envoyé des tweets sans relâche :

@Sudanesedream: Jalila Khamis est une militante non-violente, une des rares personnes qui s'élève contre la guerre au Soudan  #Soudan #Jalila8mois:   #Jalila8Months @

Neo0rabie:شهور_يا_جليلة جليلة خميس كوكو ، ذنبها انسانيتها #@Neo0rabie

@Neo0rabie: Jalila Khamis Kuku, sa seule faute, c'est son humanité

@africathinker: Jalila Khamis sera exécutée bientôt, si nous ne faisons rien. Son crime ? Elle s'est opposée au gouvernement soudanais. #Jalila8months #Nuba

 @ReemHajo: Liberté pour #Jalila8mois qui défend la vérité, la liberté pour notre Soudan bien-aimé

@Galaxy717: ننادي بالحرية لمن فقدتها لأنها نادت لغيرها بالحرية وطالبت بحقه ،، فشتان بين من كانت قضيتها وطن وبين من كانت قضيته قبض الثمن #Jalila8mois

@Galaxy717: Nous demandons la liberté pour une femme qui l'a perdue pour avoir appelé aux droits et à la liberté. Il y a une différence entre ceux qui luttent pour une nation et ceux qui sont payés pour rester à leur poste.

Muzan Alneel a condamné le silence des Nations Unies :

@MuzanAlneel: Cher ONU, quand vous avez fait bénéficier le Soudan des fonds d'ECOSOC, avez-vous pensé au Darfour ? Aux 8 mois de prison de Jalila ? Au Shawa ? Avez-vous pensé, nom de Dieu, au peuple du Soudan ?

« Girifna » jure de continuer la campagne de protestation pour Jalila Khamis Kuku.

@girifna: Nous continuons notre campagne pour Jalila. Faites entendre votre voix pour une femme qui risque la mort pour avoir dit la vérité #Jalila8mois http://www.girifna.com/7032

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues