Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bangladesh : L'enquête sur le meurtre d'un couple de journalistes au point mort

Le 11 février 2012, un rédacteur en chef de Maasranga TV, Sagar Sarwar, et son épouse, la journaliste de ATN Bangla Meherun Runi, étaient sauvagement assassinés dans leur maison louée dans la capitale du Bangladesh Dacca (lire l'article sur Global Voices en français). Ce jour-là, le ministre de l'Intérieur de l'époque Sahara Khatun avait déclaré [bangla] que leurs meurtriers seraient capturés sous 48 heures. Quand cela ne s'est pas produit, des protestations ont été organisées par des blogueurs et des journalistes. Mais l’enquête n'a pas avancé. Récemment,  le ministre de l'Intérieur a changé et Mohiuddin Khan Alamgir occupe désormais ces fonctions.

Sagar & Runi, the murdered couple

Sagar et Runi, le couple de journalistes assassinés. Photo tirée de la page Facebook “Nous exigeons que justice soit faite pour Sagar-Runi”

Plus de huit mois ont passé depuis ce double meurtre, mais aucun progrès n'a été accompli dans l'investigation. Mis sous pression, l'actuel ministre de l'intérieur a déclaré le  25 septembre 2012 que l’enquête parviendrait à une conclusion et que des informations seraient données le 10 octobre 2012. Fidèle à sa promesse, un jour avant la date butoir, les titres des journaux annonçaient l'arrestation de sept suspects [bn]. Les suspects ont des casiers judiciaires, et ont déjà été inculpés de meurtres. Une récompense de un million de Taka du Bangladesh (12 500 dollars américains) a été offerte pour le gardien, qui a disparu. Il avait été interrogé par la police. Mais les familles des victimes affirment que trois personnes l'ont enlevé.

De nombreux journalistes ont critiqué les déclarations du ministre. Ils soulignent que les déclarations sont peu claires et entraînent la confusion [bn]. Selon eux, rien n'est élucidé, et on ignore toujours le mobile des meurtriers.

Après le meurtre, le jeune frère de Runi, Nowsher Roman, avait déposé plainte au commissariat de Sher-e-Bangla. Il a écrit sur  Facebook le 10 octobre dernier :

The Facebook Status Of Nowsher Roman

Statut Facebook de Nowsher Roman

Je me regarde et je me demande jusqu'à quel point un homme peut être impuissant !!!!  Moi, ma famille, souffrons d'une grande infortune…j'ai de la pitié pour moi-même. Et Megh (le fils du couple assassiné), ma famille, et ces gens qui ont été arrêtés…mon coeur souffre pour eux, leurs parents impuissants, leurs épouses..N'y a-t-il pas de dieu ???? N'y a-t-il pas de dieu ????(Cité avec autorisation de l'auteur)

Nowsher Roman

Nowsher Roman, frère d'une victime, durant une manifestation devant le ministère de l'intérieur le 15 mai 2012

La mère du journaliste Sagar Sarwar pense que ces arrestations sont un leurre [bn] et a dit : “Nous voulons juste savoir la vérité, nous voulons les véritables meurtriers derrière les barreaux.”

Waiting

le 28 avril 2012, des blogueurs organisaient une reconstitution dans la rue pour rappeler le meurtre des deux journalistes. Source: BDNews20.com blog

Asif Nazrul, professeur dans le département de droit de l'université de Dacca, écrit sur la page Facebook We demand justice for Sagar-Runi [bn] :

Deux théories du complot circulent autour de ces meurtres. La première : ils avaient découvert une grave affaire de corruption impliquant le gouvernement, et ont été éliminés. Autre théorie : les meurtres sont liés aux partis au pouvoir. Le parrain est quelqu’un de proche du gouvernement, qui a reçu l'assurance que les autorités ne l’inquiéteraient pas. Si une véritable enquête n'est pas faite, ces théories prennent de la légitimité.”

Après les meurtres, la police avait jugé qu'il s'agissait d'un “travail d'amateurs”. Mais l'actuel ministre de l'Intérieur a précisé que cinq personnes arrêtées étaient des tueurs à gages. Arafatul Islam, un journaliste de la diaspora en fait état sur Facebook :

Si des tueurs à gages ont été embauchés, alors, pourquoi Tanvir, un ami de la famille, a-t-il été arrêté ? Qui a payé les tueurs ? Qui étaient aux commandes dans les coulisses ? Quel est le mobile des meurtres ? Comment huit suspects sont-ils impliqués dans l'affaire, et comment ont-ils été identifiés, je veux les réponses à ces questions. (publié avec l'autorisation de l'auteur)

Le journaliste Shawkat Mahmud a écrit le 26 septembre 2012 sur Facebook :

Depuis 1971, 29 journalistes ont été tués (dans ce pays). Sur ce nombre,  17 personnes sont mortes sous cet actuel gouvernement. Beaucoup de journalistes ont été blessés dans l'exercice de leurs fonctions. Ils sont régulièrement menacés. Le gouvernement a créé un nuage autour de l'affaire du meurtre de Sagar et Runi. Le ministère de l'Intérieur avait dit que les meurtriers seraient arrêtés sous 48 heures. L'IGP avait dit que l'enquête progressait. Mais les détectives de la police ont dit que les indices et preuves de la scène du crime ont été détruits. Et nous continuons à manifester.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.