Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Zimbabwe : L’agression d'une animatrice de radio enflamme le débat sur les violences conjugales

[Lien en anglais] L'agression d’une animatrice vedette de radio a initié le débat sur la violence faite aux femmes au Zimbabwe. Tinopona Katsande, une animatrice de la radio privée ZiFM, a posté des photos d’elle sur Twitter et Facebook après avoir été attaquée par son compagnon.

Les photos de son visage tuméfié ont été à la fois applaudies et critiquées sur les réseaux sociaux ; elles mettent en avant un problème social de plus en plus important au Zimbabwe.

Plus connue sous le surnom de TinTin, Katsande, qui a aussi tenu un rôle dans une série télévisée à succès diffusée sur une chaîne nationale, a posté un message sur sa page Facebook:

Tinopona Katsande, a DJ with the privately owned ZiFM, shared this photo online showing how her boyfriend brutally assaulted her. Photo courtesy of Tinopona Katsande.

Tinopona Katsande a mis en ligne cette photo qui la montre après que son compagnon l’a brutalement frappée. Crédit photo Tinopona Katsande.

Dimanche 11 novembre 2012, j'ai rejoint un groupe inquiétant et qui ne cesse de croître : celui des femmes qui sont victimes de violences sexistes au Zimbabwe. Au moment où je vous parle, j’ai des dents cassées, les côtes meurtries, le visage tuméfié, les yeux injectés de sang, des touffes de cheveux arrachés et le cœur lourd MAIS je m'empresse aussi de vous dire que je vous écris cette déclaration parce que je suis en vie. J’ai survécu, ce qui n’est malheureusement pas le cas de beaucoup de femmes. Je ne suis pas une exception, je suis malheureusement entrée dans la norme. Selon le rapport 2005/6 du ZDHS (Enquête sur la démographie et la santé au Zimbabwe) près de 6 sondées sur 10 ont déclaré avoir été victime de violence. Je tiens à remercier tous ceux qui me soutiennent dans ce moment terrible, mais je vous demande aussi de ne pas le faire seulement pour Tino. Nous sommes sur le point de lancer 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes. Unissons-nous pour DIRE NON À LA VIOLENCE. Certaines personnes me disent de ne pas en parler. Certains m’ont dit de le garder en « privé ». Quelqu'un a même dit : « Chakafukidza dzimba matenga » [Ce que vous voyez n'est pas toujours la vérité] et que je dois me taire. Je ne vais pas me taire, je ne me tairai jamais.

 

Réactions en ligne

Sur Twitter, @nqabamatshazi explique les causes du conflit :

@nqabamatshazi : L’ancienne actrice de Studio 263, Tino Katsande, connue sous le prénom de Joyce, a été battue comme plâtre après avoir demandé à son compagnon de faire la vaisselle, alors qu'elle-même faisait le ménage.

La première réaction de l’internaute Elizabeth Gandah a été de dire que Tino avait tort de partager cet incident avec le public. Elle a finalement changé d'avis et l’a félicitée sur Facebook :

Quand j'ai vu cela, j’ai pensé “oh Tino n'aurait pas dû partager cela avec le public” parce qu’il y aura des commentaires aussi bien positifs que négatifs, mais j'ai réalisé que j'avais tort, elle a eu le courage de représenter les nombreuses personnes, femmes et hommes, qui sont victimes de violences conjugales. Quoi qu'il arrive dans votre relation, que vous ayez tort ou raison, que vous soyez provoqué ou quoi que ce soit, personne n'a le droit de lever la main sur un autre. Rien que cette année, nous avons vu le meurtre horrible de Monalisa Chinomona. Nous avons besoin de mesures strictes pour lutter contre ce mal qui envenime nos relations. L'amour est une chose merveilleuse akomana, il ne faut pas en abuser. A Tino je dis bravo vous êtes une héroïne laissez-les vous juger mais surtout vous avez joué votre rôle dans la lutte contre la violence domestique. Que Dieu vous guérisse physiquement et émotionnellement.

Bongzmotswana Vincent dit que le compagnon de Tino mérite de pourrir en prison pour ses actes :

Je déteste les hommes qui maltraitent des femmes. Regarder cette image vous permet de savoir pourquoi vous ne pouvez lever la main pour frapper une femme. Celui qui fait cela mérite de pourrir en prison. [Cette image] vous permet de savoir si vous êtes contre la violence conjugale : @TinTin263 pic.twitter.com/ITVMoVZK

De son côté Tumai Chitava Nyasuro écrit :

Il n’y a aucune excuse pour la violence contre les femmes.

Sarah Chishiri-Bosha félicite Tino d’avoir rendu son histoire publique :

Tino vous êtes une femme forte et je vous félicite de ne pas vous être couverte ou cachée, vous n’avez pas à avoir honte. Celui qui vous a fait cela doit avoir honte !

Chris Nyamandi note que beaucoup de femmes souffrent en silence :

Tino est vraiment une femme forte… beaucoup souffrent en silence alors qu’elles sont martyrisées !

Alors que Watson Chiyangwa défie le compagnon de Tino :

Prompt rétablissement Tin Tin, si vous pouvez m’accorder une bagarre d’homme à homme avec votre compagnon, je lui donnerais une leçon. Dites-lui de chercher quelqu'un de sa taille et sûrement je vais lui en donner une bonne. Mec, ne me dis pas que tu vas laisser passer ceci. Prompt rétablissement ma Tintin.

Mais tous n’étaient pas bienveillants.

Nyasha Chaps pense que demander à un homme de faire la vaisselle est étranger à la culture africaine :

Tinopona … Unowanza chiSALAD!!! pasina futi like foreal. [Vous êtes trop américanisée] Je vous apprécie mais vraaaaiiiiment….!! Mes parents sont mariés depuis 28 ans et je n’ai jamais entendu une seule fois ma mère demander à mon père de l’aider ! Pourtant c’est la personne la plus douce et je suis sûre qu’il le ferait mais voyons chero ndiwewo. Momz ndopavachazo kumbira mdara kusuka maplates like TF ?! [Même vous. Ma mère ne peut pas demander à mon père de faire la vaisselle ?] Vous ne savez pas vous occuper d’une maison !! Il s’est vraiment lâché sur vous [vous a attaqué brutalement], et je ne tolère aucune forme ou sorte de violence domestique, mais j’ai l’impression que parce que vous apparaissez dans [le film] 263 et que vous êtes sur une radio nationale, vous pensez que vous êtes « arrivée ». NON MADAME. zvana miss indépendante bla bla bla votre position est trop confortable et dans une maison vous devez gérer les tâches ménagères simples, en plus vous devez connaître votre homme, chérie. Prompt rétablissement quand même mais chisalad chachibhadhare ! [Être américaine ne fonctionne pas] à brûle-pourpoint et fin [point final]!!!!!!!

Norman Mpofu ajouta en Shona une langue locale :

Frappée par un compagnon…..kikiki …mapoto muchinyanyawo vana sister. unogarirei nemunhu asina kuroora [Trop de concubinage. Pourquoi vivez-vous avec quelqu’un sans être mariée].

Selon l'UNICEF, l’augmentation des violences sexistes au Zimbabwe semble être une résurgence de pratiques et principes traditionnels qui incluent la soumission des femmes, où il est culturellement acceptable pour un homme de « discipliner » physiquement sa femme et ses enfants.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.