Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

La jeunesse latino-américaine unie contre la corruption

Technology for Transparency Network Cet article fait partie de notre projet Technology for Transparency Network, qui étudie les outils et initiatives en ligne créés pour favoriser plus de transparence, de responsabilité des gouvernements et d'engagement civique des internautes, dans le monde entier Tous les billets

Les 5 et 6 novembre 2012, plus d'une centaine de jeunes journalistes, leaders et spécialistes des médias sociaux et des technologies de l'information et de la communication (NTIC) ont participé au Troisième Forum des Voix Mondiales Contre la Corruption, organisé par le Réseau Mondial de la Jeunesse Anti-Corruption [Global Youth Anti-Corruption Network (GYAC) [en]], à Brasilia, au Brésil.

Une collaboratrice de Global Voices, Andrea Arzaba [en], rend compte de la séance des jeunes latino-américains pour Animal Político [es]:

Libertad de expresión, falta de unión regional y miedo a hablar de temas en materia de transparencia gubernamental fueron algunos de los temas más discutidos en la sesión juvenil Latinoamericana [...]

En el encuentro se tuvo una visión común en cuanto al poco uso de tecnología para el desarrollo ético de la región y, sobre todo, la falta de capacitación de jóvenes en materia de anticorrupción. También se habló del tema de educación, en donde se discutió la importancia para generar un cambio a través del trabajo con jóvenes, ya que ellos estarán próximamente en puestos importantes de trabajo, vulnerables a la corrupción.

La liberté d'expression, le manque d'unité dans la région et la peur de parler des questions relatives à la transparence gouvernementale, voilà quels étaient les sujets les plus discutés lors de la séance des jeunes latino-américains [...]

La rencontre a permis de faire émerger une vision commune de l'usage limité de la technologie pour le développement éthique de la région, et, surtout, le manque de formation des jeunes sur les sujets relatifs à la lutte anti-corruption. Ils ont aussi discuté d'éducation, en évoquant notamment l'importance du travail avec les jeunes pour changer les choses, étant donné que ce sont les jeunes qui d'ici peu assumeront des fonctions importantes dans le monde de travail, exposées à la corruption.

Andrea a également partagé une vidéo dans laquelle elle présente quelques projets coordonnés par de jeunes latino-américains dédiés à la transparence et à la responsabilité sociale. En compagnie de Piero Locatelli, Andrea a interrogé Margarita Valdés de Xpressate [es] (El Salvador), Caio Monteiro de Marília Transparente [pt] (Brésil), et Andrea Benavides de Ocasa [es] (Colombie) :


Vous pouvez suivre l'actualité du GYAC sur Facebook [en] et sur Twitter (@GYACNetwork [en]). Par ailleurs, vous pouvez lire les comptes-rendus et les réactions partagées sur le forum sous le hashtag #GYACBrasilia [en].

1 commentaire

  • Il faut que les jeunes du monde continuent ,ainsi, à dénoncer toutes les travers du monde. Cette entreprise pourrait servir à quelque chose si chacun y apporte du sien.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues