Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

le Mouvement du 25 février en Mauritanie dit “Non à la Tutelle” de la France

La Mauritanie traverse une période de grande incertitude politique au regard de l'évacuation sanitaire du président Mohamed Ould Abdel Aziz à Paris après avoir été blessé par balle le 13 octobre 2012. La Mauritanie s'organise en attendant son retour mais de nombreux citoyens Mauritaniens s'interrogent sur le rôle que voudrait jouer la France au regard de la situation politique actuelle.

Le rôle ambigu de la France en 2008

En 2008, Un coup d'état renverse le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et  Mohamed Ould Abdel Aziz  prend le pouvoir. Vincent Hugueux explique que la France avait alors montré une position pour le moins ambigu sur ce coup d'état :

Très vite, la ligne du fait accompli, qu'incarne le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, muselle les “légalistes”, partisans de fermes sanctions et du retrait d'Aziz, à défaut d'un retour au statu quo ante que nul ne souhaite vraiment. Pour preuve, la galéjade de Nicolas Sarkozy, qui, le 27 mars, ose prétendre que le pronunciamiento n'aurait suscité aucun désaveu au pays [..] Dès lors, le clan Guéant ne lâchera plus son poulain galonné. Certes, il dissuade celui-ci d'opter pour le passage en force, préconisé par le Libyen Muammar Kadhafi: un simulacre de scrutin, bricolé à la hâte dès le 6 juin.

 

Dr. Elycheikh Bah Ahhmedtolba  explique que la France joue encore à ce jour un rôle prépondérant dans la vie politique Mauritanienne [en anglais]:

The question of French-dependency exists since the advent of colonization and reached its peak during the so-presumed “independence”, since then there has been a generation living on its rewards. [..] It is our duty as the young generation to, at least, discuss and share ideas about the doubtful positioning of the “Old Political Guardians” within the French negotiation with the military junta about the possibilities of keeping the disappeared Aziz on the top of the state or to push forward another accomplice for the looming war in Northern Mali

La question de la dépendance à la France est encore bien présente comme au temps de la colonisation and a atteint son summum pendant la supposé-indépendance; depuis toute une génération a bénéficié de ses avantages. [..] C'est notre devoir en tant que nouvelle génération de discuter et partager nos idées sur la position suspiscieuse de la vieille garde politicienne quant au négotiation de la France avec la junta militaire et la possibilité de garder Aziz au pouvoir ou de promouvoir un autre complice pour préparer la guerre dans le Nord Mali.

 le Mouvement du 25 février et la campagne “Non à la Tutelle”

De jeunes Mauritaniens ont créé le Mouvement du 25 février pour protester les régimes militaires successifs en Mauritanie. Ahmed Jedou explique pourquoi le mouvement du 25 février s'insurge contre ce qu'elle appelle la “Tutelle de la France” :

Nous, Mouvement du 25 février, considérant la régularité de l’ingérence française dans les affaires intérieures mauritaniennes et ses conséquences, particulièrement dans le contexte que vit le pays aujourd’hui, annonçons le lancement d’une campagne de sensibilisation contre la tutelle étrangère. A travers cette campagne, nous voulons faire parvenir aux autorités et à l’opinion publique françaises, les messages suivants : – La détermination de la jeunesse mauritanienne à combattre la dictature de fils du pays et, a fortiori, la tutelle étrangère [..] l’Histoire retiendra ceux qui se seront rangés du côté des aspirations légitimes des peuples et ceux qui se seront ligués contre eux en soutenant les régimes dictatoriaux

Poster du Mouvement du 25 février "Non à la Tutelle" via Ahmed Jedou avec permission

Poster du Mouvement du 25 février “Non à la Tutelle” via Ahmed Jedou avec permission

Le site ALAKHBAR ajoute :

Le mouvement dit aspirer «malgré le passé colonial, à des relations de confiances avec la France basées sur un partenariat qui sauvegarde les intérêts des deux peuples. Il se dit satisfait de l’annonce de François Hollande à Dakar de la fin de l’ère France-Afrique qui a fait souffert la Mauritanie et contribué à la réussite du coup d’Etat de 2008 du général Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Sur twitter, la campagne a choisi le mot clé #NonAlaTutelle pour faire connaitre sa campagne. Beaucoup réagissent sur l'entrevue récente entre le président français François Hollande et le président Aziz le 20 Novembre :
@Sidimedlemin: l'audience aujourd'hui entre Hollande et Aziz montre que nous somme toujours sous la tutelle #NonALaTutelle #France #Mauritanie @Elysee

Une manifestation le 21 Novembre à Nouakchott contre la tutelle de la France a été filmé par jnsrfd:

Le retour du président Aziz en Mauritanie samedi dernier (24 Novembre) a aussi, semble-t-il, été salué par une foule importante. CricemClaude publie une vidéo de son arrivée à l'aéroport de Nouakchott:

Selon l'AFP,

Des dizaines de milliers de personnes l'ont ovationné le long des trois kilomètres séparant l'aéroport du palais présidentiel.

Ahmed Jedou et Thalia Rhame ont contribué à l'article avec les liens référents

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues