Un site italien “Senza dignità” explique pourquoi 35,6% de la population carcérale de ce pays est constituée d'immigrants. A ce sujet, le rapporteur [italien] de l'association Antigone, sur le site Chronique du racisme ordinaire (cronachediordinariorazzismo.org) écrit [italien] :

La présence des étrangers dans les prisons italiennes est pour une bonne part le résultat des dernières modifications législatives en matière d'immigration. Ces dernières ont entraîné un tel afflux dans le système carcéral que l'Osservatorio, outre des propositions pour améliorer la situation des centres pénitentiaires en matière de surpopulation, insiste sur la nécessité d'intervenir de façon drastique sur les trois lois qui ont provoqué cet afflux dans les prisons, sans améliorer la sécurité publique : la loi ex-Cirielli, la loi Fini-Giovanardi et la loi Bossi-Fini”.