Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches et son représentant Mamy Rakotondrainibe déplore la manière dont le projet de la société Tozzi Green de cultiver du jatropha sur une surface de 100 000 ha va impacter les paysans locaux dans le Sud de Madagascar. Il cite un collectif de paysans sur place:

Nous, petits paysans, sommes obligés de partir car ceux sont des gens munis d'armes qui nous expulsent de nos terres. La perte de l'herbe où les zébus pouvaient brouter a entraîné le décès du bétail sur place. Ils ont détruit les tombes de nos ancêtres. Les lieux sacrés ont déjà tous été détruits par les tracteurs

Tozzi Green réfute les accusations du collectif.