Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Silence des médias chinois sur une tragédie scolaire locale

Sauf indication contraire, les liens renvoeint à des sites en anglais.

Le 14 décembre 2012, 20 enfants sont morts lors d'une fusillade dans le Connecticut, aux Etats Unis. La sinistre nouvelle a immédiatement été relayée sur les chaînes de télévisions officielles chinoises (CCTV) et a fait la une des principaux journaux en Chine.

Le même jour, un autre événement tragique a eu lieu dans une école du centre de la Chine: un homme a poignardé et blessé 22 enfants.

La nouvelle a cependant été rapidement censurée. Les médias traditionnels chinois n'ont pas une seule fois parlé de cette tragédie nationale. Le seul moyen d'information sur cet événement vient de Weibo [chinois], le Twitter chinois.

A screen shot of the report on the school stabbing on Anhui TV from youku

Capture d'écran d'une information sur le massacre scolaire sur Anhui TV de youku

Le changement d'attitude de CCTV et des autres principaux médias traditionnels pour couvrir deux événements similaires a immédiatement attiré l'attention des internautes et la nouvelle est très rapidement devenue le sujet le plus discuté sur Weibo [chinois]]. Tout en exprimant leur sympathie pour les enfants, les internautes ont comparé les différentes approches pour traiter un événement similaire aux Etats Unis et en Chine. Ils s'interrogent sur la censure injuste et l'ignorance dans laquelle sont tenus les défenseurs des droits humains en Chine. Quelques internautes ont essayé de relayer la nouvelle eux-mêmes en postant des photos des enfants blessés sur Weibo.

Ci-dessous quelques commentaires de blogueurs et chroniqueurs bien connus sur Weibo [chinois] :

大鹏看天下: 【你们不报道,我们自己来!】美国孩子出事,奥巴马垂泪,全美降半旗,中国中央电视台《新闻联播》发头条。中国孩子出事,当地教育局的干部在办公室开着暖气玩游戏,各大媒体全部噤声,无耻地沉默,仅在微博能看到一些零碎消息…这是目前可见的照片集合。

大鹏看天下: Si vous n'en parlez pas nous allons le faire ! A la suite de l'incident aux Etats Unis, on a vu Obama pleurer et tout le pays a mis ses drapeaux en berne. L'incident a également fait la une sur CCTV. Quand les enfants chinois ont été blessés ce fut tout le contraire, les responsables locaux de l'enseignement jouaient dans leurs bureaux. Les médias traditionnels sont restés silencieux, un silence honteux. Les quelques bribes d'informations sont sur Weibo… voici une série de photos des enfants blessés.

小蝴蝶碎碎念:愚民政策,能愚到哪一天,以人为本,可笑!

小蝴蝶碎碎念:Pendant combien de temps encore les politiques qui trompent le peuple vont-elles durer ? On dit souvent que “le peuple est fondamental”. C'est ridicule!

韩志国:美国发生校园枪击案,这一消息一瞬间覆盖了中国媒体,大部分是头条新闻;同一天,河南光山县发生校园伤害案,主流媒体似乎都在装聋作哑,只在微博上才能看见。主流媒体如此迥异的态度,是因为中国儿童的生命不值钱吗?

韩志国: Sur tous les médias chinois on a parlé du massacre aux Etats Unis qui a fait la une ; le même jour, les médias traditionnels ont fermé les yeux sur un incident qui s'est passé dans une école chinoise, dont on ne parle que sur Weibo. Si les médias traditionnels ont deux attitudes différentes, est-ce parce que la vie des enfants chinois ne vaut rien ?

 假装在纽约: 不要怪央视一整天都在报美国校园枪击案却对河南的校园砍人事件漠不关心了。领导的孩子都在美国啊。

假装在纽约:Il ne faut pas blâmer CCTV de parler toute la journée de la fusillade dans une école américaine, et de ne pas parler des enfants poignardés dans une école du Henan. Tous les enfants des cadres sont aux Etats Unis !

慕容雪村: 中国和美国同时发生校园惨案,有关部门下达禁令,禁止报道自己家的丑事,于是各报纸,各电视开始大张旗鼓地报道美国惨案,他们做回顾,做总结,做分析,然后异口同声地大叫:看这万恶的资本主义!

慕容雪村: Une tragédie en milieu scolaire s'est passée au même moment dans les deux pays. Les services autorisés ont interdit de parler de l'événement dans notre propre pays, et tous les journaux et les stations de télévision ont couvert en détail la tragédie américaine. Ils ont passé en revue, résumé, analysé et crié en choeur: Regardez ces méchants capitalistes !

李宪法-:…..记者说封锁消息是各地各级政府应对天灾人祸的标准模式。

李宪法-: Des journalistes disent que la censure est une approche gouvernementale classique pour traiter les catastrophes, et elle se retrouve à tous les niveaux du gouvernement.

浪子布回头:《新闻联播》头条播出美国校园枪击案,就在同一天,河南光山县发生校园伤害案,22名学生被砍伤,他们却不置一辞!央视这种无视国民生死的恶劣行径,必须批判!必须向国民道歉!

浪子布回头: Le massacre américain a fait la une des journaux d'information de CCTV ; cependant, le même jour, aucune information n'a été donnée sur les 22 élèves chinois blessés. Un tel mépris pour des vies ordinaires devrait être critiqué ! Il faut qu'ils s'excusent auprès de nous, citoyens!

Dans la colère exprimée en ligne à l'égard du gouvernement et des médias chinois, une voix se différencie. Hu Xijin, rédacteur en chef du Global Times, organe de presse du gouvernement, essaie de détourner l'attention des internautes sur les Etats Unis en critiquant le gouvernement américain [chinois] :

胡锡进:美国小学枪击案致28死,不仅这种枪击案的反复发生骇人听闻,美国政府的不作为同样令人吃惊。难道这不是人权灾难吗?美国校园发生枪击案比中国校车出事造成孩子死亡多多了,但美国政府在袖手旁观。我不明白美国的家长们为何能够忍受。可怜那些孩子。

胡锡进: Le massacre dans une école primaire américaine a fait 28 morts. Un tel massacre est choquant, mais l'attitude du gouvernement américain n'en est pas moins surprenante. N'est-ce pas un désastre pour les droits humains ? Les fusillades dans des écoles américaines ont causé [encore] plus de morts que les accidents de bus scolaires chinois, et le gouvernement américain ne fait rien. Je ne comprends pas comment les parents américains peuvent accepter cela. Pauvres enfants.

Le commentaire de Hu n'a pas eu d'écho, et bien au contraire il a provoqué la critique. Un internaute répond [chinois] :

段郎说事: 美国政府是否作为,由美国人民去判断和处置,胡操什么心?还是多操心家门内的孩子安全吧!

段郎说事:La manière dont le gouvernement américain traite le problème, c'est le peuple américain qui en jugera. Pourquoi vous en inquiétez-vous autant ? Vous feriez mieux de vous inquiéter de la sécurité de nos enfants chez nous!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.