Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Le viol de Delhi a suscité un mouvement pour la justice au Népal

[liens en anglais] Le récent cas de viol collectif à Delhi n'a pas seulement provoqué la fureur en Inde mais a aussi semé l'indignation jusque dans les pays voisins. La société népalaise dominée par les hommes n'est pas tellement différente de celle de l'Inde, ou de la majorité des pays de l'Asie du Sud, en termes de femmes faisant face au harcèlement et aux agressions sexuelles et d'autorités qui ne sont pas en capacité de répondre à ces problèmes. L'affaire du viol de Delhi a ramené à la surface des cas similaires au Népal et des groupes ont monté un mouvement pour la justice et la primauté du droit dans le pays.

Les protestations ont commencé au Népal avec le viol de Sita Rai (nom changé), volée et violée par des personnels de sécurité à l'aéroport international Tribhuvan à Katmandou alors qu'elle revenait d'Arabie Saoudite le mois dernier. Depuis quelques jours, des activistes au Népal manifestent en face de la résidence du Premier ministre à Baluwatar pour réclamer justice pour Sita Rai. Les activistes ont préparé une pétition qu'ils ont mise en ligne pour être signée et soumise au Premier ministre Dr. Baburam Bhattarai pour obtenir justice et attirer l'attention sur les récents cas de violence faites aux femmes.

Des étudiants de Birgunj (Népal) participent à une veillée aux bougies en solidarité avec la victime du viol collectif de Delhi. ( Sur les affiches : ‘Donnez-nous la liberté, pas la peur’ Un vrai homme respecte une femme, protégez une femme') Image de Manish Paudel. Droits d'auteur Demotix (24/12/2012).

Des histoires récentes de viols se sont diffusées sur les médias sociaux après une couverture intensive des médias. Des utilisateurs actifs de Facebook et Twitter ont partagé leurs opinions et ont commencé à comprendre qu'il faut faire changer les choses. Certains d'eux ont pris les devants et suggéré de manifester en occupant la résidence du Premier ministre à Baluwatar. Le mouvement s'est maintenant étendu sur Twitter sous le nom #OccupyBaluwatar:

@UjjwalAcharya Exprimer sa solidarité avec #OccupyBaluwatar chercher  justice pour Sita Rai, victime de #TIAViol. Joignez-nous aux bureaux du Premier Ministre à 10h samedi !

@manjushreethap Voici nous espérons que #OccupyBaluwatar peut mener l'état à se concentrer et en finir avec l'impunité concernant ce viol et les autres cas – des milliers de cas s'étant produit lors de la guerre sont toujours en suspens.

@anitapthapa Nous sommes assurés que le premier ministre examinera la pétition aujourd'hui et que le bureau nous répondra sur le sujet d'ici deux jours #TIArape #occupybaluwatar

L’héroïne de CNN de cette année, Pushpa Basnet s'est aussi joint au mouvement et supportait la pétition. Voici une image d'elle s'impliquant dans les manifestations et démontrant sa solidarité dans la campagne actuelle :

Puspa Basnet CNN Hero in Rape Case Campaign

Puspa Basnet, héroïne de CNN 2012 démontrant sa solidarité envers la campagne – Photo publiée avec l'aimable autorisation d'Ujwal Thapa (un des activistes de la campagne).

Le gouvernement avait décidé de compenser la victime de viol en lui donnant 150.000 Roupies népalaises. Les protestataires ont cependant demandé un sévère châtiment aux coupables au lieu de cette maigre compensation. Les protestations de #OccupyBaluwatar continuent selon les tweets et les statuts Facebook de ceux qui y participent. Pour résumer, voici l'un des statuts Facebook de l'activiste Stuti Basnyet:

La manifestation #OccupyBaluwatar va continuer – demain, 29 décembre, à partir de 10h. Des progrès majeurs se sont accomplis aujourd'hui avec le Premier ministre qui a promis de soulever la question des cas de Sita Rai & de Saraswati Subedi dans la décision du Cabinet ce mardi. Jusque-là la pression du public qui demande que le gouvernement prenne ses responsabilités – s'assurer que justice soit faite – doit continuer d'être exercée et de croître. Rejoignez le combat !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues