Le Commandant-en-chef de la police iranienne, Esmaeil Ahmadi Moghaddam, annonce [farsi] que la police est à la recherche d'un “contrôle intelligent” des réseaux sociaux. Il pense que ce “contrôle intelligent” est préférable à un blocage total et que les internautes pourraient utiliser les “contenus utiles”.