Le site Public Eye a publié les nominées pour le concours Public Eye Awards des pires entreprises de l’année, organisé par la Déclaration de Berne et Pro Natura depuis 2000, un contre-sommet critique du rendez-vous annuel du World Economic Forum (WEF) à Davos. A ce jour, les lecteurs placent en tête de liste Goldman Sachs avec comme justification:

A camouflé en échange d’honoraires exorbitants la moitié des dettes de la Grèce conduisant le pays à la ruine.