Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

L'étrange tentative d'assassinat en direct d'un homme politique bulgare

Le 19 janvier 2013, un homme armé a braqué Ahmed Dogan, le fondateur du Mouvement des Droits et Libertés (MDL), décrit comme le parti de la minorité turque en Bulgarie, alors qu'il prononçait un discours à un congrès télévisé du parti à Sofia. Aucun coup de feu n'a été tiré, et l'agresseur a été sévèrement rossé par des militants du MDL, devant des gardes de sécurité passifs.

L'homme politique

M. Dogan a été parmi les fondateurs, en 1985, du Mouvement National de Liberté, réaction contre le “Processus de régénération” (Възродителен процес), une campagne du Parti communiste bulgare pour assimiler la minorité turque en forçant les Pomaques et les Turcs bulgares à adopter des noms à consonance slave. Plus de 300.000 familles furent contraintes alors de quitter la Bulgarie. Aujourd'hui, il y a 67.000 Pomaks en Bulgarie, et la minorité turque est la minorité ethnique la plus nombreuse du pays.

Après l'incident, M. Dogan a démissionné de la tête du MDL, poste qu'il occupait depuis 1990.

L'assassin manqué

L'agresseur, Oktay Enimehmedov, membre de la minorité turque, avait acheté un pistolet à air comprimé quelques jours avant. On a appris par la suite qu'il avait écrit une dernière lettre à sa mère, où il laissait entendre qu'il pouvait être tué. Les amis d'Enimehmedov ont dit à la presse qu'il était un brave type n'ayant jamais causé de problèmes à autrui. Mais l'homme est connu de la police dans la ville côtière de Burgas comme étant un petit délinquant.

Capture d'écran de l'attentat du 19 janvier contre Ahmed Dogan à la télévision.

Une mise en scène ?

La tentative d'assassinat [en anglais] a suscité d'abondantes réactions dans le monde politique comme chez les internautes de Bulgarie – et pour certaines, c'était une mise en scène.

Un journaliste de gauche, Alexander Simov, a écrit [en bulgare] sur son blog :

Je me demande si les gens se rendent compte de la véritable gravité de ce qui s'est passé au congrès du MDL.

[...]

Tout en Bulgarie est du faux-semblant – faux-semblant de démocratie, de partis politiques, de normalité et d'honnêteté.

[...]

Nous avons été témoins d'une tentative d'assassinat sur un homme politique bulgare en activité, pour la première fois depuis l'affreux jour du 2 octobre 1996, quand l'ex-Premier Ministre [Andreï Loukanov [en anglais]] a été tué par balles devant chez son domicile. C'est à se demander si ces 17 années passées de transition ont eu lieu ou non. Le meurtre de 1996 et la tentative d'assassinat aujourd'hui seront sans doute rapprochés dans toutes les analyses politiques, ce qui démontre dans la pratique combien la transition reste coincée à son point de départ.

[...]

Certains ont même ressenti de l'empathie pour l’ (aspirant-) tueur, c'est comme s'ils pensaient qu'ils pointait son arme contre la transition elle-même. [...]

Et Simov de poursuivre avec ces questions :

Où était le Ministre de l'Intérieur tout ce temps ? Pourquoi lui a-t-il fallu aussi longtemps pour faire une déclaration ? Pourquoi n'en a -t-il pas fait une immédiatement ? Le Service national de protection dormait-il tout ce temps ? Pourquoi se sont-ils autant embrouillés dans leurs explications ? Comment a-t-on pu laisser monter sur scène un individu avec un casier judiciaire ?”

Konstantin Pavlov (@Komitata) a écrit [en bulgare] sur son blog :

Qui sort gagnant et perdant de toute cette épreuve ?

Le MDL va y gagner – ses centaines de milliers de sympathisants se sentiront une fois de plus menacés et assiégés, et le parti va resserrer les rangs aux prochaines élections. Une participation record n'aura rien d'étonnant.

Le [Parti Attaque d'extrême-droite] et les formations similaires y gagneront, en ayant maintenant de nouveaux arguments contre la nature perverse du MDL et la dégradation de sa direction.

L'état policier, les flics et les éléments politico-économiques similaires profiteront aussi.

Le plus grand perdant dans tout cela est le Service National de Protection et la direction politique du pays, qui a montré sa totale incompétence dans les tâches qu'elle devrait remplir.

Vue d'ensemble

Nelly Alexieva a commenté [en bulgare] que l'attentat pourrait affecter l'image de la Bulgarie :

Personne ne s'est soucié de demander les motifs de ce jeune homme pour tirer sur Dogan. C'est pourquoi, d'abord, personne n'a cru les motifs qu'il a donnés. L'acte était par trop théâtral. Mais cela a attiré l'attention publique sur le MDL et son Congrès.

Commentaires et opinions ont déferlé toute la journée sur les bénéficiaires de cette mise en scène.

Une chose est sûre : c'est l'image de la Bulgarie qui est donnée perdante dans l'affaire.

L'auteur du blog “Rusensko vareno” parle [en bulgare] de “cirque” :

[...]

1. Il y a quelques jours Dogan déclare qu'il faut s'attendre à de grosses surprises samedi, c'est à dire aujourd'hui.
2. Samedi, c'est à dire aujourd'hui, un apprenti voyou-punk met en scène une tentative d'assassinat de Dogan.
3. Ahmed Dogan démissionne.
4. [Lyutvi Mestan] est éluprésident du MDL avec 100% des voix.
5. Dogan est nommé président d'honneur à vie du parti.

Alexander Lyutov a écrit [en bulgare] sur son blog :

Comme avec la Guerre du Golfe, on a vu un vrai film d'action se dérouler devant nos yeux, filmé par une caméra dont personne ne semblait se mettre dans le chemin, pas même accidentellement, alors que le personnel de sécurité, mais surtout des délégués du MDL commençaient à malmener l'assaillant. [...] Les observateurs européens à la conférence du MDL ont évidemment trouvé insoutenable le barbare spectacle et en ont perdu le son et l'image.

Nul doute que le [référendum du 27 janvier sur la construction d'une nouvelle centrale nucléaire] est sorti des esprits.

L'utilisateur Stoyan a écrit [en bulgare] sur le blog L'Autre Vérité :

[...] C'est mon opinion, et beaucoup semblent la partager, que l'idée derrière cette mise en scène d'attentat était de resserrer les rangs du parti. Souvenez-vous, le MDL a perdu beaucoup de communes aux dernières élections, avec la rupture d'avec le parti d'un grand nombre de ses sympathisants. A l'évidence, la saison des campagnes négatives s'ouvre aujourd'hui. Les délégués du MDL réclamaient à grands cris la démission du [Ministre de l'Intérieur Tsvetan Tsvetanov], et d'autres choses de ce genre. Autrement dit, le MDL va rendre le Premier Ministre responsable de ce qui s'est passé, qui à son tour rendra responsable [Sergueï Stanichev, le chef des socialistes], peut-être Stanichev se mettra à accuser Dogan, et ainsi de suite. [...]

Sur Twitter, il y a eu des commentaires féroces.

@therealgenadi a écrit [en bulgare] :

La prochaine tentative d'assassinat contre Dogan sera plus sérieuse – avec une épée de la Guerre des Etoiles achetée dans un magasin de jouets.

@DidiGK a écrit [en bulgare] :

Je parie que Dogan a organisé lui-même cet attentat contre lui. Comme Berlusconi. Ordure plus ordure.

@asengenov a écrit [en bulgare] :

Les janissaires qui ont piétiné la tête de l’ “agresseur” de Dogan doivent être traduits en justice pour coups et blessures et tentative d'homicide.

Jonathan Allen, l'ambassadeur britannique en Bulgarie, a tweeté ce commentaire [en bulgare] sur l'attentat contre Dogan :

J'apprends que quelqu'un a agressé M. Dogan. J'espère qu'il va bien. La démocratie, ce sont des querelles, mais avec des mots et des idées.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues