Le capitalisme des djihadistes s'est ensuite étendu à une activité encore plus lucrative : les enlèvements d'Occidentaux dans le Sahara leur ont rapporté plus de 90 millions d'euros en dix ans  [..]. Le modus operandi était très simple : pourquoi se faire tuer en essayant de créer un émirat islamiste dans les pays frontaliers “dirigés par des apostats” alors que vous pouvez construire votre propre sanctuaire ET le faire financer par l'Occident ?

Nasser Weddady expose quelles sont pour lui les véritables raisons des troubles actuels au Mali. Selon lui, les racines du problème sont plus complexes que ce que les médias nous le laissent penser [en anglais].