Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : les citoyens en faveur d'une loi pour les chiens guides d'aveugles

(Billet d'origine publié en espagnol le 30 juillet 2012)

(Liens en espagnol) Le droit argentin fait l'impasse sur les chiens guides d'aveugles. La vie des non-voyants accompagnés d'un chien guide en Argentine est un véritable parcours du combattant. Beaucoup estiment que seule une loi nationale saurait mettre un terme à la discrimination qui les empêche aujourd'hui d'accéder à certains lieux publics.

Maximiliano Marc, 40 ans, est à l'origine du projet de loi en faveur des chiens guides d'aveugles. Le site El Ciudadano Web retrace sa mésaventure à bord d'un autobus, dans la ville de Rosario :

“Le chauffeur ne s'est pas arrêté. Quand j'ai voulu monter, il s'est mis à me hurler dessus.”, raconte l'étudiant en psychologie. “Il m'a insulté, il a même proféré des menaces pour que je descende du bus 94 de la ligne 121 de la société de transport Semtur… J'ai essayé de lui expliquer que j'étais non-voyant, que j'avais besoin de mon chien Bandit, et qu'au regard de l'ordonnance 8280, j'étais dans mon droit de monter à bord de l'autobus avec lui. Les autres passagers, abasourdis, ont alors tenté de raisonner le chauffeur.” Depuis 2009 à Santa Fe, le décret 1969 autorise la présence des chiens guides d'aveugles dans les transports.

Maximiliano recueille actuellement un maximum de signatures pour la promulgation d'une loi argentine en faveur des chiens guides d'aveugles, en vue d'assurer une meilleure accessibilité aux non-voyants.

Maximiliano Marc et Bandit à Cordoba

Sur Facebook, le groupe Logremos la Ley Nacional de Perros Guías en Argentina réunit tous les partisans de la campagne, lancée au niveau national.

Ce groupe vise à unir nos efforts pour une loi argentine en faveur des chiens guides d'aveugles. Nous voulons répandre l'information et compter suffisamment de partisans pour faire le poids face aux législateurs. Une norme régionale et quelques ordonnances municipales ne suffisent pas. Il faut une loi. Nous voulons qu'à Santa Fe, une loi soit édictée pour garantir le droit aux non-voyants de se déplacer sans problème avec leur compagnon à quatre pattes. Tous les non-voyants doivent pouvoir “accéder librement aux centres commerciaux, organismes officiels, hôtels, sites touristiques, complexes sportifs, centres éducatifs, et transports publics sans faire l'objet d'une quelconque discrimination par le seul fait d'être accompagnés d'un chien guide”.

L'expérience de Maximiliano n'est qu'un cas parmi de nombreux autres. Ceci Pont, elle aussi membre du groupe Facebook et accompagnée d'un chien guide, fait part de sa difficulté à entrer dans un centre commercial de Córdoba :

On entre, on cherche une place, quand soudain une employée s'approche et me dit “Excusez-moi, on m'a dit de ne pas laisser entrer de gens avec un chien”. Autrement dit, elle avait pour consigne de barrer la route aux personnes handicapées. Bravo…

Des volontaires œuvrent aux quatre coins du pays pour récolter des signatures en faveur d'une loi nationale. Des formulaires sont disponibles à cette adresse, alors…faites-en bon usage !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.