Un groupe de blogueurs et de cyberactivistes a écrit [farsi] une lettre au Président nouvellement élu Hassan Rouhani, lui demandant d'augmenter la vitesse d'Internet. Ils se sont aussi plaints du filtrage et ont rappelé à Rouhani qu'il a utilisé Internet pour promouvoir sa campagne.