Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La gastronomie argentine à travers les migrations

Les différents flux migratoires que connaît l'Argentine depuis les années 1880 jusqu'à aujourd'hui ont contribué à la richesse et la variété de la gastronomie traditionnelle du pays.

Les différentes Ferias de Colectividades (événements culturels) organisées par les communautés qui composent le pays sont un témoignage de cela. Ces événements ne rassemblent pas seulement les danses traditionnelles, les élections de reines de beauté et la vente de souvenirs, mais aussi les plats traditionnels de chaque pays. La Fiesta de Colectividades de Rosario [espagnol, comme les liens suivants], par exemple, présente chaque année un menu varié par des communautés latines, européennes et asiatiques. Dans la vidéo suivante, la communauté paraguayenne nous présente les plats traditionnels préparés et vendus lors de cette même fête. 

Sur Facebook, la page Encuentro Anual de Colectividades présente quelques-uns des plats vendus au cours de l'édition 2014 à Alta Gracia, une ville située dans la province de Córdoba connue où a vécu Che Guevara :

Imagen de la página de facebook Encuentro Anual de Colectividades

Image de la page Facebook Encuentro Anual de Colectividades

La province de Misiones célèbre également chaque année, en septembre, sa traditionnelle Fiesta Nacional del Inmigrante (Fête Nationale des Immigrants). Pour l'occasion, la communauté polonaise, parmi d'autres communautés, présente sa recette du Kursak Polski na Royezaj, le poulet à la Polonaise:

Ingrédients
1 poulet
1 gros oignon
2 poireaux
1 poivron rouge moyen
1 poivron vert moyen
200 grammes de crème
200 grammes de champignons
sel et poivre

Préparation de la sauce

Hacher finement l'oignon, faire revenir avec une cuillerée d'huile, ajouter les poivrons coupés en dés puis le poireau finement haché. Remuer, ajouter la crème et les champignons. 

Faire cuire pendant cinq minutes, puis saler et poivrer à volonté.

Ajouter éventuellement de la noix de muscade.

Ajouter du lait si la sauce est trop épaisse. Servir avec du poulet grillé ou cuit au four.

Mais des fêtes spécifiques, comme celle des Allemands de la Volga installés en grande majorité dans la province d'Entre Ríos, ont également été créées. Cette communauté est issue de la zone européenne méridionale de la Russie, à proximité de la Volga. Arrivés en Argentine en 1878, ils ont conservé leurs traditions et leur langue. La gastronomie n'a pas été oubliée, comme nous le montre l’Association Argentine des Descendants d'Allemands de la Volga dans cette vidéo présentant la recette du kreppel:

D'autre part, de nombreux restaurants proposent une cuisine étrangère. La communauté croate d'Argentine maintient ses traditions culinaires, comme le restaurant croate Dobar Tek. Voici une vidéo nous montrant “l'art” de réaliser un strudel aux pommes :

La communauté arménienne est également très active en Argentine. Romina Boyadjian propose les cinq meilleurs plats issus de la gastronomie arménienne, mais précise que la communauté étrangère a réinventé les plats traditionnels:

Curieusement, la nourriture arménienne mangée en Argentine est très différente de celle consommée en Arménie. Cette différence est due aux réinventions exercées par les diverses populations à partir des coutumes de leur terre natale et qui finissent par être appréciées par la nouvelle communauté. Certains aliments sont ainsi considérés comme traditionnels ici et pourtant inconnus là-bas. 

Moisés Ville [fr], une des villes symboles de l'immigration juive en Argentine, a été formée par les premiers immigrants arrivés dans le pays. Une vidéo de Señal Santa Fe permet de voir la ville et la façon dont les traditions ont été maintenues grâce à ses plats les plus populaires comme le strudel et les knishes, entre autres:

Mais quel est le plat le plus rapidement adopté par les immigrants à leur arrivée en Argentine ? L'asado (la grillade) bien sûr, la grande majorité des nouveaux venus étant des agriculteurs. En outre, la viande demeurait la nourriture la plus économique. Voici quelques images du Club Argentin des Asadores a la Estaca (grilleurs à la broche) qui vous mettront l'eau à la bouche.

Asado a la Estaca - Imagen. Laura Schneider

Asado a la estaca – Image de Laura Schneider

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.