Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Interview avec Balde Mamadou Tafsir, blogueur en langue peule pour la journée de la langue maternelle

Rising Voices Cet article est publié sur Rising Voices, un site de Global Voices dédié à la formation aux blogs et médias personnels dans des lieux ou pays où il est difficile d'y avoir accès. Tous les billets

Le peul est la langue des populations peuls. Il existe peu de peuples africains ayant une aussi grande diversité en termes de niveau d'intégration politique et économique. Ce peuple compte parmi les plus grands écrivains, professeurs, cinéastes, artistes, hommes politiques ou hommes d'affaires du continent. Pourtant, les nomades peuls, vivant dans des conditions d'extrême précarité marchant derrière leurs bétails dans la savane du Sahel, sont parmi les plus nombreux du continent. Ils sont connus sous les noms de Fulɓe, (singulier Pullo) dans leur langue, Fula ou Fulani en anglais ou encore peul en français. L'extension géographique de leur lieu de peuplement va de l'Afrique de l'ouest à l'Afrique centrale et orientale.

La langue peule varie sensiblement d'un pays à l'autre:

Le peul, ou peulh ou fulfulde, ou pularpulaar, est une langue parlée dans une vingtaine d’États d’Afrique occidentale et centrale, des rives du Sénégal à celles du Nil. C'est la langue maternelle des ethnies peules, et aussi une langue seconde employée régionalement comme langue véhiculaire, par d'autres ethnies.

Malheureusement, cette langue, qui est pourtant enseignée dans plusieurs universités en dehors de l'Afrique est très peu enseignée dans les systèmes scolaires des pays du continent. 

Balde Mamadou Tafsir est chercheur en cultures et langues Africaines a deux blogs dans sa langue maternelle, le peul. Pour le premier, www.misiide.net, il utilise des caractères latins, et pour le second, tafsirexpress.blogspot.com, des caractères arabes, Ses objectifs sont la promotion de la langue et culture peules dans toutes ses formes et expressions. A l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée le 21 février de chaque année depuis 2000 à l'initiative de l'UNESCO, il a accepté de répondre à quelques questions de Global Voices : 

Photo de Balde Tasfir sur sa page facebook (avec sa permission)

Photo de Balde Tasfir sur sa page facebook (avec sa permission)

Que pensez-vous de la Journée internationale de la langue maternelle ?

Balde Mamadou Tafsir (BMT): C’est un moment de partage de joie, de satisfaction, de se sentir intégré dans la diversité culturelle. En ma qualité de développeur web de langues et cultures africaines je considère la Journée Internationale de la Langue Maternelle comme une merveilleuse occasion de maintenir ce noble objectif.

Je pense qu’il faut soutenir la résolution de L’UNESCO [ résolution 37 adoptée en 1999 par  la Conférence générale de cette institution du système des Nations Unies basée à Paris] qui affirme cette reconnaissance de la diversité culturelle de par le monde, cette journée nous encourage à multiplier nos efforts dans le développement de nos langues nationales.

Surs quels sujets bloguez-vous?

BMT: Je blog le plus souvent sur la culture, les langues africaines, tout comme sur les activités socioculturelles.

Quelle satisfaction en tirez-vous ?

BMT: Tout d’abord, ça me rassure que bon nombre de mes lecteurs apprécient mes billets, mais aussi les questions/thèmes que j’aborde sur mes blogs. Ça m’encourage à plus écrire dans ces domaines.

Qu'est-ce que vous avez réalisé depuis la création du blog Misiide?

BMT: Quelque mois après sa création, Misiide a lancé une version en arabe du blog pour ses lecteurs utilisant les caractères arabes. Tout récemment,  j’ai enregistré un album de poèmes poular (ou peul) qui sortira bientôt. Actuellement, je travaille sur la traduction des logiciels en peul. J’ai aussi traduit pas mal de livres en poular comme j’ai réalisé un petit lexique (poular-français, français-poular, et poular-arabe). D’autres projets sont en route.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez?

BMT: Ce sont entre autres les mêmes difficultés que rencontrent nombre de bloggeurs à savoir : Problèmes financiers et techniques, l’entretien du blog… Sauf que nous avons plus de difficultés que celui qui blogue dans une des langues les plus utilisées, qui ont facilement accès au web. En outre quant à nous bloggeurs en langues africaines, le nombre de nos lecteurs est rès limités par rapport aux bloggeurs dans les langues les plus courantes. 

Que pensez-vous de l'enseignement des langues maternelles dans le système scolaire?

BMT: L’enseignement des langues nationales dans le système scolaire mérite d’être encourager comme stratégie pour une amélioration de la réussite des élèves. Car elle joue un grand rôle dans la formation et l’affirmation de l’identité culturelle des individus, par conséquent leur valeur comme instruments de communication.

D’après les études, notamment celles menées conjointement par l’UNESCO et l’UNICEF, les élèves des pays où la langue maternelle est aussi la langue d’enseignement, surpassent les autres dans la plupart des secteurs d’étude.

Quels sont les résultats de l’enseignement des langues nationales à l’école en Guinée?

BMT: La Guinée a mené une expérience originale dans l’enseignement des langues nationales a l’école ; comparativement aux autres pays de la sous région, mais elle a obtenu des résultats critiques et peu déterminants, dont le plus important a été la baisse du niveau des élèves dans les langues d'importance mondiale (arabe, français, anglais).

Pourquoi cet échec?

BMT: A mon avis, cet échec est dû au manque de préparation de l’opération, mais aussi au fait que les langues nationales étudiées à l’école étaient trop nombreuses par rapport à un petit pays comme la Guinée. Sans oublier le manque de motivation de parts et d'autres (enseignants, élève et parents d’élèves).

 A quel âge pensez-vous que cet enseignement devrait commencer?

BMT: Les études nous ont toujours démontré que l’introduction des langues nationales dans l’enseignement permet incontestablement d’obtenir une plus grande scolarisation des enfants de bons résultats scolaires. Cependant, la scolarisation en langues nationales doit absolument commencée dès les premières années de l’école.

Utilisez-vous votre langue chaque jour? En quelles occasions?

BMT: Oui ! Cela dépend de mes activités journalières, mais étant un étranger dans le pays ou je vie, l’utilisation de ma langue se focalise le plus souvent sur les moyens de communications (téléphone, internet…).

Comment voyez-vous le futur de votre langue ?

BMT: En se basant sur les différents travaux réalisés pour cette langue afin qu’elle soit plus intégrée dans la vie publique en général me rassure que celle-ci sera un jour l’une des langues de science et de technique.

 Avez-vous quelque chose d’autre à ajouter ?

BMT: Je profite de cette occasion pour saluer la résolution de l’UNESCO qui affirme que la reconnaissance et le respect pour la diversité culturelle dans le domaine du langage inspirent une solidarité basée sur la compréhension, la tolérance et le dialogue, et que toute action qui favorise l’utilisation des langues maternelles sert non seulement à encourager la diversité linguistique et l’éducation multilingue. Cette résolution, vise aussi à sensibiliser davantage à la multiplicité des traditions linguistiques et culturelles dans le monde.

Je lance un appel a tous mes amis bloggeurs à travers le monde, à s’associer à cette Journée pour prendre part à cette journée pour bloguer dans les langues nationales parce que nos langues sont  menacées d’extinction.

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues