Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ils sont arabes, noirs, et musulmans et ils votent pour le Front National

Affiche de campagne du Front National en 2007 - Domaine public

Affiche de campagne du Front National en 2007 – Domaine public

 Les titres des médias français et étrangers ne manquent pas d'adjectifs pour qualifier le succès du Front National, le parti d’extrême droite, dirigé par Marine Le Pen, aux élections européennes. Un sondage effectué par l'IFOP révèle que pour 91 pour cent des électeurs du Front national qui avaient participé aux élections européennes en 2014, l'enjeu déterminant avait été l'immigration.

A travers toute la France, répondant à un appel lancé sur Facebook, des jeunes révoltés par ce succès ont défilé dans les rues pour manifester leur rejet de ce parti qui a basé sa stratégie politique sur la stigmatisation de l'immigration et la déconstruction de l'Union européenne. Beaucoup ressentent ce succès comme une humiliation.

Le blog mediapart.fr résume ainsi les points saillants de son programme:

Parmi les mesures les plus extrémistes, elle veut remettre en cause le droit d’asile, mettre fin à la libre circulation au sein de l’Union européenne, interdire les régularisations des sans-papiers, les expulser «systématiquement» et empêcher «les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins», rétablir la double peine, supprimer l’aide médicale d’État, réduire la durée des cartes de séjour, revenir sur le droit du sol et réformer le code de la nationalité, faire du «racisme anti-Français comme motivation d’un crime ou d’un délit (…) une circonstance aggravante» qui «alourdira la peine encourue» et subordonner les aides au développement à la limitation des «flux» migratoires, voire à leur arrêt… en ce qui concerne les «pays du Maghreb».Selon un sondage IFOP pour des médias français, 80 à 82 pour cent des électeurs du FN ont justifié leur choix par leurs sentiments à l'égard de l'immigration.

Les explications de ce vote contre-nature sont nombreuses. L'écrivain Mouloud Akkouche s'exprimant sur le blog blogs.rue89.nouvelobs.com, explique ce phénomène par le rejet de celui auquel l'électeur ne voudrait pas ressembler et qui dans la tête de nombreux français est le type classique de l'immigré arabe, noir ou musulman:

Des citoyens issus de l’immigration aussi radicaux que les identitaires. De plus en plus, des Maghrébins ou Africains d’origine affichent leur vote FN. Pourquoi ce vote contre soi ?

Peut-être parce que leur reflet dans le miroir ressemble à celui de quelques lascars pourrissant la vie des quartiers populaires, ou aux profils de certains barbus-intégristes « bouffeurs » de laïcité. Une laïcité à ne jamais brader ! Pas facile de se raser ou se maquiller chaque matin devant un visage aussi négatif, pointé du doigt en permanence.

Comment échapper à cette culpabilité ? Prouver que, malgré la ressemblance physique, ils ne brûlent pas de voitures, ne dealent pas, ne lapident pas des femmes, ne portent pas de ceinture d’explosifs, ne pissent pas dans l’ascenseur… Bref, qu’ils n’emmerdent pas leurs contemporains. Une bagarre quotidienne usant même les plus intelligents.

Dans cet article des amies originaires d'Afrique du nord, dont une voilée, confirment cette vision sur dans un billet repris par le site  egaliteetreconciliation.fr:

Elles ne veulent plus, non plus, d’une immigration qui, selon elles, « profite » des aides sociales, qui applique la formule en trois points : « Les mamans sont les porteuses, la rue éduque, les allocations paient. »

Zoubida, assistante maternelle, gagne 1500 euros par mois. Son loyer s’élève à 505 euros. Elle n’en paie que 200 grâce à l’aide personnalisée au logement. « J’en ai ras-le-bol de voir des étrangers obtenir un logement HLM trois ou quatre ans seulement après leur arrivée en France », s’insurge-t-elle.

Croyant en un danger certains électeurs réagissent pour sauver des valeurs culturelles françaises en danger et pour témoigner de la reconnaissance de ce que ce pays a donné à son père,  Diop a écrit sur seneweb.com:

Quand mon père est arrivé, il a débarqué du Galsen sans un franc en poche. Car il n'y avait pas l'euro à l'époque mais le franc français et il y avait du travail, il a pu faire sa vie, acheter une maison et les prix étaient beaucoup moins cher. Toute la merde actuelle c'est la faute à l'Europe. La France a été dans le top 3 mondial en continue pendant 600 ans avant l'intégration européenne puis l'euro. Aujourd'hui nous sommes 5ème et dans 50 ans d'après les prévision nous serons 8ème seulement. Il faut savoir dire stop quand on le peut encore.

Originaire de pays où l'homophobie peut porter à des peines de mort, le vote pour le Front National se confond avec d'autres motivations pour certains électeurs. Comme pour Ousmane, pour qui c'est le rejet de l'homophobie et de la mondialisation qui l'ont poussé à voter FN, et il le revendique:

J'ai voté pour toi Marine! Félicitations! Tous ces européiste, lobbyistes pro-gay, mondialistes ont perdu!

La déception devant les résultats du Président François Hollande depuis son élection semble jouer un rôle dans le choix des français issus de l'immigration.  En effet, Alexandre Thomas donne son point de vue sur ce désamour et son corollaire :

Les Français issus de l'immigration ont porté François Hollande au pouvoir afin de se débarrasser de Nicolas Sarkozy. En guise de remerciement et pour solde de tout compte, ils se retrouvent aux prises avec un mauvais clone de l'ancien président de la République au ministère de l'Intérieur, qui les considère comme une menace. Le scénario d'un Manuel Valls, 5% aux primaires socialistes de 2011, à Matignon, pourrait avoir des conséquences politiques graves que ses VRP ne subodorent guère.

Cette analyse a généré un vif débat avec ses lecteurs. NARCISSE pense que:

Quelle que soit l'origine de ce vote dit de sanction, l'important c'est surtout de faire comprendre aux fils d'immigrés que le FN ne veut pas d'eux en France et qu'en votant pour eux ils donnent du pouvoir à ceux qui ont établi leur notoriété sur le rejet des différences.

Pape Diouf est né au Tchad, il a grandi à Dakar, au Sénégal et à Marseille depuis l'age de 18 ans. Il a été le Premier président d'un club de foot de première division, lorsqu'il a été pendant plusieurs années aux commande de l'équipe de sa ville d'adoption, explique pourquoi il comprend le choix des membres de la diaspora africaine, arabe et musulmane lors des élections municipales à Marseille au cours desquelles il était candidat:

Ainsi, lors de mes différentes descentes sur le terrain, j'ai rencontré des gens admirables, qui s'occupent bénévolement des jeunes et des femmes isolées et sans qui la grogne sociale aurait fait exploser tous les couvercles sociaux. Pour eux, la politique politicienne est la cause et l'explication de leur ralliement extrême au FN. Paradoxalement, beaucoup d'électeurs du FN sont d'origine du Maghreb et d'Afrique Noire. Un geste désespéré dans lequel on ne saurait souscrire….
Ma stratégie à moi, pour endiguer l'avancée du Front national, serait d'aider ces personnes en difficultés à sortir du mal logement, à mieux éduquer leurs enfants, à mieux les former aux métiers d'aujourd'hui et de demain, à mettre en place une vraie sécurité sanitaire ou à rendre les transports beaucoup plus accessibles, etc.

Il faudrait reconnaître aussi l'habileté dans les manœuvres politiciennes de Mme Marine Le Pen. Aux dernières élections, deux dames, dont une d'origine arabe, qui avaient été élues sur la liste du FN, en deuxième position dans leur circonscription respective, pour respecter la parité exigée par la loi électorale, ont du démissionner et laisser leur place à des hommes au lendemain de leur élection. Le parti dément leurs explications, mais Mme Le Pen n'est pas nouvelle au double langage, surtout en matière de racisme.

6 commentaires

  • buko

    Avant d’etre arabe, noir ou musulman, ces personnes sont françaises !
    Arreter de vouloir expliquer/excuser/relativiser le choix de ces français…
    Ils ont votés, ce sont exprimés alors respectez ce vote !

  • […] Les titres des médias français et étrangers ne manquent pas d'adjectifs pour qualifier le succès du Front National, le parti d’extrême droite, dirigé par Marine Le Pen, aux élections européennes. Un sondage effectué par l'IFOP révèle que pour 91 pour cent des électeurs du Front national qui avaient participé aux élections européennes en 2009 l'enjeu déterminant avait été l'immigration. …  […]

  • Mathias Poujol-Rost

    **Ultimate Facepalm**

    Un peu comme ce que disais JL Roméro : “Un gay qui vote UMP, c’est comme une dinde qui vote pour Noël !”.

  • […] Quand les minorités votent pour les partis d'extrême doite.  […]

  • coquille

    Ousmane, pour qui c’est le rejet de l’homophobie et de la mondialisation qui l’ont poussé à voter FN

    c’est pas le rejet de l’homophobie c’est l’homophobie et le rejet de la mondialisation

    relisez vous verrez!

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.